Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La bourse par les bulles

24 Avril 2015 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Marchés financiers

  • La Bourse chinoise qui fait +100% en seulement 9 mois, malgré des indices conjoncturels se dégradant trimestre après trimestre ;
  • les IPO de biotechs qui se multiplient à des prix affolants (Summit Therapeutics et Cellectis entre autres)
  • l’IPO de Etsy, très significative sur la zone de candeur actuelle des marchés américains, avec une valeur qui double de prix à son premier jour de cotation portant sa capitalisation à 3,5milliards USD… pour 195 millions de chiffre d’affaire et des résultats tant d’exploitation (-6mio) que net (-15mio) dans le rouge..
  • L’intensification des OPA, avec notamment le déroulement très démonstratif de celle-ci :

02/2012 : Retrait (et squeeze-out, expulsion des minoritaires) de Omega Pharma de la cote bruxelloise suite à sa reprise par son management et un fonds (50/50) pour 36€ par action, soit un peu moins d’1 mia€ (100% cash)

11/2014 : Revente de Omega Pharma à Perrigo pour 3.6mia € (75% cash, 25% actions Perrigo)

08/04/2015 : Mylan lance une OPA sur Perrigo pour 29 mia USD (30% cash, 70% actions), offrant une prime de 26% sur le dernier cours

17/04/2015 : Teva fait une offre de 40 mia USD (50% cash, 50% actions) sur Mylan, proposant par là une prime de 48% sur le dernier cours.

Tout ceci nous démontre que la surchauffe est bel et bien visible à l’analyse des marchés. Particulièrement du côté américain où cette surchauffe ne s’accompagne d’une augmentation ni des ventes au détail ni de la production des entreprises, bien au contraire. Le ralentissement de ces 2 indices, à mettre sur le compte d’un dollar fort et de la tentative de la FED de réduire l’injection de liquidités sur les marchés, ne présage rien de bon et intensifie le grand écart qui s’effectue entre économie réelle et marché.

Du côté européen, nous avons probablement encore quelques semaines voire des mois à suivre une tendance haussière. Nous sommes effectivement dans une situation historique, unique par la conjonction de taux à 0% voire négatifs, d’un euro faible , et des prix du pétrole au plus bas. En plus du robinet de liquidités ouvert au maximum par la BCE, ces éléments s ne devraient pas signifier une décrue des cours.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article