Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Martin Armstrong : point haut sur les marchés ?

24 Septembre 2015 , Rédigé par jean-christophe duplat

Martin Armstrong : point haut sur les marchés ?

Un petit point sur les marchés, à l’approche d’un point bas détecté par Martin Armstrong :

D’abord le ratio Dow Jones/once d’or qui nous retrace très bien le décrochage de fin août, mais qui revient progressivement à ses plus hauts de 2008. Aux alentours de 15 onces pour l’indice, il est cher, bien plus haut que l’opportunité d’achat « garantie » que nous avions déterminée sur ce blog lorsque le Dow Jones vaut moins de 5 onces.

Le VIX ensuite, cet outil qui prend la mesure de la fièvre des opérateurs. ,Pris de panique fin août, cet indice est remonté à 52 sur ses plus hauts de 2010. En 2008, lors de la découverte (et non l’aclatement) de la bulle du crédit, le VIX était monté à plus de 80.

Ces dernières semaines, face au calme relatif qui règne, cet indice est revenu vers les 22 points. S’il touche les 18, il a de fortes chances de s’emballer à nouveau, entraînant les marchés à la baisse.

Le CAD : toujours dans une zone de turbulences, sous les 0.80 USD. Tant qu’il ne retrouve pas ce niveau, mieux vaut s’épargner d’entrer sur les marchés. En attendant on garde les pétrolières Hyduke Services et Logan International sous monitoring, pour profiter de la décote des pétrolières et du CAD.

Au niveau de l’emploi, il ne se profile pas de récession aux USA dès lors que nous avons reçu une nouvelle annonce de diminution des chômeurs complets. Nous avions vu que, lorsque le taux de chômage remonte soudainement après une longue période de diminution (similaire à celle que nous vivons actuellement) , les USA entrent toujours en récession dans les 6 mois qui suivent (les traits grisés sur le graphique)

Sur le plan des taux, aucune alerte sur une inversion de courbe éventuelle . Même si les taux à très court terme sont négatifs, ils augmentent en corrélation avec la durée d’emprunt.

Cependant, en comparant l’évolution des actions au rendement des obligations à 10 ans, l’on sent une certaine fébrilité. A de rares exceptions près, un sommet de rendement obligataire (en rose) donne le signal d’une baisses des marchés actions. Ceci signifie que les opérateurs arbitrent les actions (dont les cours chutent alors) pour les obligations (dont le rendement baisse alors). C’est ce qui se produit pour le moment.

Enfin, pour l’anecdote, la Pape François est en visite aux USA, et comme en témoigne ce graphique, chaque visite papale a précédé une chute des marchés…

Tout ceci ne nous donne pas de signal clair sur un point d’entrée idéal, au contraire.

Nous attendons le 7 octobre et suivons ces indicateurs avec attention.

Martin Armstrong : point haut sur les marchés ?
Martin Armstrong : point haut sur les marchés ?
Martin Armstrong : point haut sur les marchés ?
Martin Armstrong : point haut sur les marchés ?
Martin Armstrong : point haut sur les marchés ?
Martin Armstrong : point haut sur les marchés ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article