Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Crise (des banques centrales), non : du Corona Virus (Covid-19), scenario d’expansion

9 Mars 2020 , Rédigé par jean-christophe duplat

La contagion du Coronavirus (Covid-19) est un excellent prétexte pour enfin obliger les marchés à corriger.

Toute la hausse constatée entre 2009 et 2019 s’est basée sur la confiance aveugle et la foi toute puissante envers les banques centrales à alimenter la hausse via leur « quantitative easing », l’arrosage des marchés par de la monnaie fraîche créée chaque jour.

Les marchés découvrent à présent que ces banques centrales arrivent à la fin de leur toute puissance ; l’annonce extraordinaire faite par la Fed de baisser ses taux de 50 points de base qui aurait réjoui les marchés il y a encore un an, les déçoit à présent. Ce n’est plus assez. On touche aux limites du pouvoir des banques centrales. On se dirige vers une sortie de route qui ne se résoudra que par une hyperinflation.

Concernant l’épidémie, justement, certains pays européens comme l’Italie ont pris des mesures drastiques en confinant chez eux un quart de sa population, 15 millions d’habitants.

D’autres, plus laxistes, « attendent de voir » avant de penser à prendre des mesures. On observe aujourd’hui des taux d’accroissement de la contagion compris entre 15 et 20% par jour.

En France, deuxième pays européen le plus touché, si l’on part de l’hypothèse de 1’000 cas actuellement et que 5 millions de personnes seront contaminées (dont une grande majorité guérie) - qui correspond au pic de la dernière grande épidémie, la grippe espagnole de 1919 - il faudrait entre 47 et 62 jours pour rejoindre ce plus haut.

Pendant 6 à 8 semaines les marchés subiront les soubresauts que l’on connaît. Il vaut mieux n’y pas toucher. La fin de la purge sera l’occasion de revenir sur un marché assaini.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article