Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les marchés boursiers corrélés à l'évolution du prix des vins sans IGP ?

29 Octobre 2012 , Rédigé par jean-christophe duplat

 Coup de ciseaux : Une récolte de vin « en vrac » importante en 2011 (51 Mio Hl) suivie par une autre beaucoup plus réduite en 2012 (40 Mio Hl) entraîne un effet de déstockage du premier millésime lorsque le second est mis en bouteille.

Un décalage pervers puisque c’est à ce moment – lorsque les quantités sont moindres  - que les prix devraient repartir à la hausse pour équilibrer les deux composantes du chiffre d’affaire.

Las : quantité en baisse et pression sur les prix dû à un écoulement massif des stocks des années précédentes va probablement menacer certaines filières. Ce cas d’espèce est aussi valable pour de nombreux autres secteurs industriels.  

En regardant l’évolution du prix du vin en vrac, nous avons cru retrouver l’évolution des marchés boursiers de ces dernières semaines.

 1351247011_g1.png

A plus grande échelle, ce même prix du vin sans appellation géographique protégée,  est en presque parfaite corrélation avec la tenue du S&P 500.

 

 

vins-sans-ig.jpg

 

 

spx-0809-0111.png

Lire la suite

Ratings : note souveraine des états de l'Eurozone

21 Octobre 2012 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Macro-économie

 Standard & Poors a annoncé vendredi avoir revu la perspective de la qualité de la dette estonienne à stable, contre négative auparavant. 
 Voici le tableau actualisé des notes souveraines : 
 
 S&P pers. Moody's pers. Fitch pers. Allemagne AAA s Aaa n AAA s Autriche AA+ n Aaa n AAA s Belgique AA n Aa3 n AA n Chypre B n B3 n BB+ n Espagne BBB- n Baa3 sr BBB n Estonie AA- s A1 s A+ s Finlande AAA n Aaa s AAA s France AA+ n Aaa n AAA n Grèce CCC n C CCC s Irlande BBB+ n Ba1 n BBB+ n Italie BBB+ n Baa2 n A- n Luxembourg AAA n Aaa n AAA s Malte A- n A3 n A+ s Pays-Bas AAA n Aaa n AAA s Portugal BB n Ba3 n BB+ n Slovaquie A s A2 n A+ s Slovénie A n Baa2 n A- n pers. = perspective s= perspective stable; n= perspective négative; sr= note sous revue; sc= sous revue permanente; S-=surveillance avec implication négative 
Lire la suite

Théorie et cycles : 131 semaines, point d'inflexion

17 Octobre 2012 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #théories et modèles

Nous l'avions déjà vu avec les cycles d'Armstrong : les marchés financiers sont, outre la psychologie, aussi affaire de cycles.

 

Ci-dessous la performance du S&P 500 segmentée en cycles de 131 semaines, chaque fois marqués par une ligne bleue verticale.

Le passage d'un cycle de 131 semaines à un autre a souvent marqué un point d'inflexion sur les marchées : une tendance haussière succède à une baisse, et vice versa.

Il faut observer aussi octobre 1987, mars 2000, deux effondrements de marché qui correspondent chaque fois à la fin d'une de ces périodes.

L'on constate aussi, pour les deux dernières périodes d'observation, un point bas atteint très précisément à la moitié des 131 semaines.

 

Cette semaine marque le passage d'un cycle de 131 semaines à un autre, et nous oberverons avec attention si la tendance actuelle, globalement haussière , va bien s'infléchir.

 

 

 

SPX cycle 13 semaines

 

 

 

 

 

Lire la suite

Jack Welsh, food stamps et les fausses statistiques de l’emploi américain

10 Octobre 2012 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Macro-économie

Ce n’est plus un secret pour personne, une élection se gagne sur base de bonnes statistiques de l’emploi. On remarque qu’il y a une très forte corrélation entre une diminution des chiffres publiés de l’emploi, et la reconduction d’une majorité, dans toutes les régions du globe.

Les Etats-Unis n’échappent pas à la règle et, les yeux rivés sur l’élection du mois prochain, il fallait visiblement contenir ces statistiques. Cela n’a pas échappé à Jack Welch, l’emblématique PDG honoraire de General Electric, dontla sortie sur la manipulation des chiffres des sans-emplois a été remarquée.

 En effet, comment mettre en relation un taux de chômage remanié qui fait état de 7,8% de chômeurs (ils étaient 10% en début d’année 2010, et 4% en début de mandat du président actuel), et l’état d’extrême précarité dans lequel vivent de plus en plus d’Américains, si ce n’est par un resserrement des conditions d’entrée dans ce recensement ?

La sécurité sociale américaine dévoile que son aide aux plus démunis, par le don de « food stamps », ces bons de nourriture permettant d’obtenir des repas à concurrence de 4$ par jour pour se nourrir, explose littéralement.

 De 17.194.000 en 2000, ces bénéficiaires d’allocations alimentaires sont aujourd’hui plus de 45 millions. Voilà une statistique qui ne trompe pas.

 

Foodstamps persons July 1

Lire la suite

L’interventionnisme de la BNS et le leurre des taux négatifs sur les obligations d’état

4 Octobre 2012 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Macro-économie

La Banque centrale suisse, la BNS, a décidé il y a un an d’intervenir pour affaiblir le franc suisse, qui s’était envolé suite aux déboires des dollar et euro, et ne pas le faire évoluer au-dessous de 1,20CHF pour 1 €.

Une intervention massive, qui avait été vivement critiquée par les adeptes d’un marché autonome et libre, qui se régule de lui-même, sans intervention politique.

p.gif

 

Les effets collatéraux sont visibles aujourd’hui, mais pas toujours correctement perçus par le monde initiateur de cette dette qui, souvent, se réjouit de pouvoir emprunter à des taux réels négatifs, arguant du fait que la confiance est revenue, ou encore que la gestion de la crise est convaincante.

 

Standard & Poor’s a analysé les transactions effectuées par cette BNS et estime que la Suisse a acheté pour 80 Mia€ d’obligations souveraines émises par les pays centraux de l’eurozone (Allemagne, France, Pays-Bas, Belgique, Finlande, Autriche) sur les seuls 7 premiers mois de 2012.

 

Ce faisant, la BNS a racheté l’équivalent de 48% du déficit annuel de ces pays.

 

L'on peut juger cette corrélation sur ce graphique :  l'impact de la conversion par la BNS du CHF en € pour le rachat de dette,  est très étroitement lié à la baisse des taux français.

 

SP-SNB-reserves-and-french-yields.png

Elle a donc non seulement donné un faux signal de relâche des taux, encourageant l’émission de dette par son rachat sans conviction, mais se retrouve aujourd’hui avec un paquet d’obligations qui, si elles devaient faire l’objet d’une expertise, seraient déjà dévaluées.

 

Rappelons que la France subirait de plein fouet un défaut de l’Italie, et prendrait sa place dans le domino.

Lire la suite

La BCE au centre du système solaire..

2 Octobre 2012 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Marchés financiers

Toute la manoeuvre de sauvetage de la zone euro par la BCE expliquéede manière scientifique, les planètes gravitant autour du soleil étant les pays de la zone euro.

Un bon résumé d'une seule page. eurostystem.gif

Lire la suite