Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

OPA en cours, placement gagnant ?

18 Novembre 2014 , Rédigé par jean-christophe duplat

Nous sommes toujours à l'affût de l'évolution du marché des offres publiques, depuis que l'on y a trouvé un indice de saturation des marchés .

Depuis plusieirs mois, ces OPA/OPE reprennent de plus belle, sont pour la plupart monnayées en cash, autant de raison qui tempèrent les mouvements d'enthousiasme.

Néanmoins, quelques anomalies de marché se présentent à nous, offrant un rendement presque immédiat (les offres étant annoncées ou en cours), et bien meilleur que ce que procurerait une rémunération d'épargne.

De cette manière :

  1. Bolloré lance une OPA sur Havas, 9 BOL(après division par 100) rémunèrent 5 Havas. Au cours actuel de 6.696, Havas est en retard de 3.9% sur le prix de l'offre. Deuxième levier de hausse : Bolloré a souffert d'une désaffectation du marché eu égard au virus Ebola qui se propage en Afrique, sa terre d'exploitation, et est redevenu bon marché pour le moment.
  2. Prologue (1.65€) offre 3 titres pour 2 actions O2i. Au cours de 2.26€, O2i se négocie avec un rabais de 9.5% sur le prix de l'offre
  3. Banque de la Reunion (BQRE) fait l'objet d'une offre à 142.60€, et ne cote qu'à 136.21€. Belle anomalie qui offre un rendement de 4.7%
  4. Crown Van Gelder (CVG) aux Pays-Bas se fera racheter en janvier pour 5.50€ par action par une société concurrente autrichienne, Andlinger. Elle se brade en bourse à 5.30€. Décote "immédiatement récupérable" : 20 cents, soit 3.8% sur deux mois.
  5. Enfin, last but not least, l'OPA sur Visiodent par sa maison-mère vient de se terminer au prix de 1.80€ par action, qui n'a réussi à collecter que 86% des titres, et donc s'empêche de pouvoir "sortir" les petits actionnaires. On voit mal, même si c'est à terme, cette société rouvrir son offre en-dessous du prix proposé. A 1.56€, il y a un rendement de 15.38% à prendre.

En somme, il n'y a qu'à se baisser pour faire fructifier son épargne tranquillement.

Lire la suite

Valorisation du marché des délits d'initiés

17 Novembre 2014 , Rédigé par jean-christophe duplat

Selon la très sérieuse étude de Kenneth Ahern, l'initié moyen est âgé de 43 ans, et gagne en moyenne 35% sur ses positions prohibées en trois semaines seulement.

Ce ne sont pas les opérations de fusion-acquisitions qui sont les plus rémunératrices, avec une performance de 14% en 11 jours. Elles se font en effet devancer par les fuites sur l'évolution d'essais cliniques ou l'autorisation de commercialisation de certains médicaments, qui génèrent le plus de profits sous-terrains : 101% sur une moyenne de 9 jours.

Cette étude valorise aussi à 928 millions de USD, les profits occultes extériorisés - souvent dénoncés, jamais punis par la FSMA en Belgique (Bekaert, Fortis, Schouppe et KBC notamment) - entre 2009 et 2013.

Lire la suite