Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le krach de lundi dû à la Société Générale ?

24 Janvier 2008 , Rédigé par jean-christophe duplat

La Société Générale (SG) a annoncé ce matin, jeudi 24 janvier, avoir découvert le week-end dernier (il y a 6 jours, excusez du peu..) un "trou" de...4,9 Mia EUR dû à un trader..

A mon avis, ce que les autorités de marché devraient maintenant éclairer, c'est si le krach du début de semaine  est dû à la SG, qui aurait - entre le moment où elle a découvert ces pertes et le jour de l'annonce - vendu tout son "panier de valeurs".. !
Le krach pourrait être dû à un seul acteur, la SG, qui a précipité la vente de ses actifs dans l'urgence-  les positions générant une perte de 4.9 Mia sont nettement plus élevées, probablement au moins 3 fois - réduisant ainsi mle risque d'insolvabilité de la banque, au détriment du marché..
Affaire à suivre..

"PARIS, 23 janvier (Reuters) - La Société générale < SOCIETE GENERALE > annonce jeudi la découverte d'une position frauduleuse dans ses activités de trading pour compte propre dont le débouclage aura un impact de 4,9 milliards d'euros sur ses comptes.

Dans un communiqué, la banque indique que son bénéfice net 2007, part du groupe, sera compris entre 600 et 800 millions d'euros (contre 5,22 milliards en 2006), après prise en compte également de nouvelles dépréciations, d'un montant total de 2,05 milliards d'euros, liées à la crise des marchés du crédit.

Pour renforcer ses fonds propres mis à mal par cette "fraude exceptionnelle", elle annonce son intention de lancer une augmentation de capital de 5,5 milliards d'euros avec droits préférentiels de souscription pour ses actionnaires, qui fait l'objet en outre d'en engagement de prise ferme d'un syndicat bancaire dirigé par JP Morgan et Morgan Stanley.

L'opération permettra de porter le ratio Tier 1 à 8,0% (en normes de solvabilité Bâle 1) en tenant compte de l'acquisition du contrôle de la banque russe Rosbank.

La banque souligne que le conseil d'administration a rejeté une proposition de démission du président Daniel Bouton et "lui a renouvelé sa confiance ainsi qu'à l'équipe de direction".

Elle indique enfin qu'elle compte proposer au titre de 2007 un dividende en ligne avec l'objectif du groupe d'un taux de distribution de 45% du bénéfice net./YLG"

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article