Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La crise des cartes de crédit..

2 Février 2008 , Rédigé par jean-christophe duplat

..démarre en trombe. 
Cette crise était attendue après la crise des subprimes, et devrait permettre de mettre à mort quelques banques européennes qui vont probablement aller chercher des fonds chinois ou indiens pour les aider à se remettre debout. Fortis devrait en être. D'ici 18 mois, je suis persuadé qu'elle quittera la cote. Le timing sera essentiel pour se positionner, mais il faut d'abord attendre le seuil des 10 eur à la baisse.
A 12 eur, Dexia sera bon marché également.

Ces derniers mois, les banques gavaient leurs clients, même avec peu de revenus, de cartes de crédit revolving à remboursements laissés à la dicrétion du client ; elles semblent aujourd'hui mesurer l'ampleur du risque et vont pouvoir passer des provisions pour le risque encouru, largement méritées.
Cette crise débarque en Europe ; on risque d'encore en entendre parler, probablement pas en bien.

Je dois faire des recherches mais il me semble qu'il y a une loi de 1935 qui prévoit que les banques ne peuvent pas faire de spéculation dans leurs placements. Dans un monde qui tourne de plus en plus vite, avec des produits de plus en plus structurés, et des clients de mieux en mieux informés, je me demande si les banques n'ont pas outrepassé ces obligations.

Fin mars sortent les résultats de Fortis, Dexia et autre ING. On verra si les provisions sont déjà effectuées. 
Je rappelle qu'à ce jour, en ce qui concerne la crise des subprimes, il y a :
* 1300 milliards USD de crédits subprime en cours au USA dont
* 1000 milliards USD sont réputés être "perdus"

Or à ce jour, si l'on additionne les déclarations des banques, il n'y a "que" 400 Mia USD qui ont déjà été provisionnés. Reste donc à attendre les déclarations pour les 600 Mia restants..

(afp) -  La banque britannique en ligne Egg, appartenant à l'américain Citigroup, a annoncé samedi l'annulation prochaine d'environ 160.000 cartes de crédit, assurant que cela n'avait rien à voir avec l'actuelle crise financière.

Des lettres ont été envoyées jeudi informant 161.000 clients de l'annulation de leur carte de crédit dans les 35 jours, a précisé la banque, précisant que l'annulation concernerait 7% de ses quelque deux millions de clients.

La mesure concerne des clients qui présente "des risques qui dépassent l'acceptable", a indiqué Egg. Dans le jargon bancaire, cela signifie généralement que le plafond des crédits a été dépassé ou que les versements obligatoires n'ont pas été effectués.

Un porte-parole d'Egg a assuré que la mesure n'était pas due au resserrement des conditions de crédit, provoqué par la crise des "subprime" (crédits hypothécaire à risque) aux Etats-Unis, mais faisait suite à une "réévaluation des risques" effectuée à la suite du rachat d'Egg par l'américain Citigroup en mai dernier.

10:52 - 02/02/2008
Copyright © L'Echo


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article