Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EDF : emprunt obligataire

27 Mai 2009 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Marchés financiers

L'annonce par EDF de sa prochaine émission obligataire est le signe que les banques sont toujours très réticentes à octroyer du crédit aux entreprises très endettées, même ayant pignon sur rue.

Effectivement, que EDF envisage de proposer un taux "compris entre 4 et 5% bruts pour une durée de 5 ans" selon les dires de son PDG Pierre Gadoneix, signifie que lors du tour de table, aucune de leurs banques ne leur a accordé un taux inférieur à 5%, alors même qu'elles sont toujours sous baxter en empruntant elles-mêmes à des taux très bas auprès de la BCE.
Les banques sont donc en train d'essayer de restaurer leurs marges en restreignant l'accès au crédit à leurs clients, et en n'injectant plus de liquide dans l'économie réelle, tandis que la BCE les a inondé de liquidités par un quantitative easing salvateur.

L'on pourrait presque en déduire que les banques, véritables moteurs de l'économie dans un passé pourtant proche, ont quitté ce rôle, le seul qui les rendait indispensables et utiles.
Elles se sont très rapidement transformées en simple véhicules d'investissements financés par l'Etat, et n'ont donc vraisemblablement plus de rôle vital dans l'économie contemporaine.

Car il est quasi-certain que les banques vont souscrire à ces emprunts obligataires, pour encore accentuer la rentabilité de leurs investissements sur fonds publics. C'est beaucoup plus rentable pour elles que de prendre le risque de financer la collectivité, comme elles le faisaient auparavant.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

capacité emprunt 10/06/2009 15:06

Le taux d'interet directeur de la bce est a 1%, comment ce fait-il qu'une institution comme EDF ne trouve puisse pas se financer a un taux plus interessant que 5%?