Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

5 banques représentent 40% du volume du Dow Jones

14 Septembre 2009 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Marchés financiers

En général, une hausse des volumes dans un marché haussier peut témoigner d’une reprise des marchés.

A étudier l’évolution du Dow Jones depuis la mi-août, nous pourrions nous dire que les volumes sont dans une tendance stable, pas trop baissière.

Mais il est nécessaire d’isoler les volumes de cinq actions ayant bénéficié au cours des mois derniers d’un transfert de richesses massif venant de l’Etat au détriment du contribuable (et des générations futures) : Fannie Mae, Freddie Mac, Citigroup, AIG et Bank of America.


Ces cinq actions représentent pas moins de 40% du volume des transactions effectuées sur le Dow Jones !

Ces actions qui ont grimpé de plusieurs centaines de pourcents les mois derniers grâce à cette aide d’Etat, profitent d’une folie spéculative, qui n’est pas en soi un signe de reprise durable.

Par exemple il s'est échangé 479 Mio USD vendredi dernier sur le titre Citigroup, tandis que le Dow Jones peinait à atteindre le Milliard.
L'on voit aussi très bien sur le graphique suivant que depuis le début de la crise, les volumes moyens hebdomadaires sur ce titre ont plus que décuplé, passant de 200 Mio à  3.34 Mia USD d'échanges hebdomadaires, en notant au passage les 8  Mia USD échangés sur la première semaine du mois d'août.
Et la moyenne d'échange, indiquée par la ligne rouge sur les volumes continue d'augmenter.


En retirant le volume de ces actions du volume total des transactions, il est donc clair que nous constatons une baisse significative du volume sur le Dow Jones.


D’un autre côté, il ne faut perdre de vue que, même si elles sont moins médiatisées, les faillites bancaires continuent, avec trois de plus vendredi dernier :

1.      La Corus Bank de Chicago, qui représente, avec 7 milliards de dollars d'actifs, la quatrième plus grosse faillite bancaire de l'année.

2.      la Brickwell Community Bank, basée à Woodbury qui avait 72 millions de dollars d'actifs

3.      La Venture Bank à Washington, avec 970 millions de dollars d’actifs

 

La disparition de ces banques porte à 92 le nombre de faillites bancaires depuis le début de l'année, et 159 depuis le début de la crise du crédit, comme en témoigne ce site

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article