Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actions ou obligations d’entreprises ? Faut-il vraiment choisir ?

6 Octobre 2009 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Marchés financiers

Par les temps qui courent, avec cette volatilité qui va et vient, faut-il investir maintenant dans les actions avec l'espoir que les bourses continuent à briller ? Ou plutôt viser un fonds obligataire tranquille mais qu’une remontée trop rapide des taux directeurs par la BCE pourrait mettre à mal ? Difficile en ce moment de faire un choix.

Pourquoi alors ne pas unir les deux possibilités, en achetant des obligations qui offrent un taux d’intérêt relativement faible, mais dont le potentiel d’appréciation se voit en finale, lorsqu’à l’échéance, ces obligations se transforment en actions ?

Les obligations convertibles sont en effet des obligations « corporate », donc émises par des sociétés privées (>< obligations d’Etat) qui donnent à leur possesseur l’option et non l’obligation de les convertir en un nombre spécifique d’actions de la société émettrice à un prix déterminé par avance.

Nous pensons que les conditions de marché actuelles sont idéales pour se constituer une ligne de ces produits.  Leur acquéreur obtient en effet le potentiel d’une hausse à moyen terme des actions, tout en minimisant le risque de baisse, protection spécifique des obligations. 

Il faut bien sûr avoir soin de choisir celles qui présentent le Delta le plus équilibré, c’est-à dire celles qui, comme les obligations convertibles dites « mixtes » (delta entre 30 et 70%) qui sont les plus recherchées, car elles permettent de profiter en moyenne de 2/3 de la hausse des actions et ne subir qu’1/3 de leur baisse.

Historiquement, nous pouvons constater qu’un investissement en obligations convertibles (indice Jefferies Active Convertible Global, représenté en bleu) était opportun, puisque ce parachute obligataire a permis tant de suivre la phase haussière 2003-2007 que de limiter la baisse encaissée par les marchés actions (en rouge) lors de la séquence baissière entamée à la mi-2008.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article