Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coefficient de Gini : Veto et écart de richesse très important en Chine

17 Décembre 2012 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Chine

Le coefficient Corrado Gini – du nom d’un statisticien italien – est l’indice représentatif des inégalités de revenus au sein d’un pays. Il varie de 0 – lorsque toutes les richesses sont également réparties entre tous (l’idéal communiste, mais très peu efficient sur le plan économique) – à 100 lorsque tous les revenus sont concentrés chez une seule personne – une dictature forte par exemple, ou, au Moyen-Age, le maître et ses esclaves.

On considère qu’un écart de revenu est raisonnable si le nombre est compris entre 30 et 40. Un indice Gini supérieur à 40 signale un écart de revenu important.

La Banque mondiale a proposé une nouvelle mini-classification de 17 pays, selon les coefficients Gini pour l’année 2011 (contre 47 en 2008), et la Chine, visiblement non préparée à recevoir un score de…61 - le plus haut jamais constaté après celui du Honduras et ses 61.3 en 2008 ! - a demandé à la Banque mondiale de ne pas publier ce score, fâcheux pour un gouvernement communiste, arguant du fait que les données sur les groupes à hauts revenus sont « certainement incomplètes car compliquées à obtenir » 

Le dernier Gini publié sur la Chine s’élevait à 41.2 en l’an 2000.

Par faisceaux concordants, et à la lumière des publications du Hurun Research Institute, on peut apprendre que la Chine comptait en 2010 960'000 personnes possédant plus de 10 millions de Yuan (1.1 mio €), un chiffre en augmentation de 9.7% par comparaison à 2009. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

massilia 24/04/2014 08:08

Le commerce dans le pays peut nous apporter nombreux avantages,surtout lorsqu'on a un fournisseur digne de confiance et qui a de la compétence