Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cycles d’Armstrong : la précision d’une horloge suisse

25 Août 2010 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Economie

Martin Armstrong est un économiste américain qui a développé une théorie absolument pertinente sur les cycles d’affaires, avant d’être jeté en prison en 1999 pour au départ une sombre histoire de fraude qui s’est muée en conflit politique.

Il continue d’écrire et de développer sa théorie en prison, et le public peut en prendre connaissance sur son site.

 

Beaucoup de parallélisme avec Kondratieff, lui-même abattu par le pouvoir russe pour le développement de sa théorie – apparemment dérangeante - des cycles et saisons..

 

Pour Armstrong, les cycles boursiers s’effectuent en 8.6 ans ; chacun de ces cycles se divise en trois mini-cycles commençant chacun par 2.15 ans de hausse, puis alternant la baisse et la hausse durant quatre périodes de 1.075, et se concluant par 2.15 ans de baisse.

Ces cycles de 8.6 ans sont intégrés et se représentent six fois dans un plus long cycle de 51.6 ans, lui-même dupliqué six fois dans un cycle de 309.6 ans. 

 

Très concrètement, les parts d’années représentées sur ce graphique correspondent aux dates précises suivantes :

1987.80 = 19 octobre 1987

1989.95 = 13 décembre 1989, point haut

1992.10 = 6 février 1992

1994.25 = 1 avril 1994, point bas

1996.40 = 25 mai 1996

1998.55 = 20 juillet 1998, point haut

2000.70 = 13 septembre 2000

2002.85 = 08 novembre 2002, point bas

2005.00 = 01 janvier 2005

2007.15 = 27 février 2007, point haut

2009.30 = 23 avril 2009

2011.45 = 18 juin 2011, point bas

2013.6 = 12 août 2013

2015.75 = 07 octobre 2015, point haut

2017.90 = 01 décembre 2017

2020.05 = 26 janvier 2020, point bas

2022.20 = 22 mars 2022

2024.35 = 16 mai 2024, point haut

2026.50 = 11 juillet 2026

2028.65 = 04 septembre 2028, point bas

2030.80 = 30 octobre 2030

2032.95 = 24 décembre 1932, point haut

Etc

 

A bien regarder, l’on retrouve tous une série de moments-clé de l’histoire boursière : le krach d’octobre 1987 pour commencer.

Fin 1989, point haut du cycle, l’on se souvient du krach sur la bourse japonaise et de l’entrée en déflation du Japon, cycle duquel il n’est du reste pas encore sorti.

nikkei-30-ans-1980.png

 

L’on se souvient de l’apogée de la bulle internet en septembre 2000. Il fallait effectivement quitter les marchés à ce moment pour y revenir fin 2002, lors du point bas.

 

En février 2007, les prémisses de la crise financière actuelle se faisaient sentir pour la première fois ; un point haut idéal pour une sortie des marchés..

bankindex-2007-2010.png

 

 

Selon la théorie des cycles d’Armstrong, nous verrons venir la mi-2011 avec le plus grand intérêt, puisqu’il s’agira de vérifier si un nouveau point bas est atteint.  

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Symphoenix 19/08/2015 22:07

Bonjour,

Martin Armstrong est un type extra-ordinaire de par sa capacité d'analyse des grandes tendances qui traversent la société.

Je fais régulièrement des traductions de ses articles sur http://www.symphoenix.fr/

Bonne soirée

lefeuvre 25/06/2011 21:10


d'apres les cycles de Amstrong nous sommes sur le point bas...