Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défaut à venir de la Grèce : la preuve par CDS

23 Juin 2011 , Rédigé par jean-christophe duplat

La prime des Credit Default Swap (CDS), qui permettent de s'assurer contre une faillite de la Grèce, sont en augmentation - ce n'est plus une surprise - mais viennent ausi de passer le cap des 2'000 points, à 2'236.70 précisément. Notons le chemin vertical qu'a pris la courbe de cette prime pour effectuer sa dernière progression de 50%, pendant que l'Europe et le FMI bavardaient et tentaient de se mettre d'accord,mais sans y être encore arrivé, sur un discours politiquement satisfaisant pour tous.

Etant donné que, dans ce cas de figure, l'assuré paie une prime de 2'236'700 USD chaque année pendant 5 ans, pour couvrir un risque de 10 Mio USD, l'ensemble des primes payées sera supérieur au risque assuré en bout de course. 

Il est donc évident que, dans l'esprit des acteurs du CMA - le marché qui traite ces CDS - la failllite de la Grèce interviendra avant les 5 ans prochaines années. 


greececds617.png

 

Quels sont les primes d'assurance que l'on paie pour parier sur un défaut des autres pays ?

Le peloton qui compte le Portugal, L'Irlande et l'Espagne est relativement détaché de la Grèce, mais l'on a vu plus haut que la progression peut-être fulgurante lorsque l'un pays se retrouve "dans le radar".

 

 

cdssovr.png

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Gaël 30/06/2011 11:07


les fameux CDS: une arme de destruction economique massive. Mais que font nos élus?

CDS = parier que la maison du voisin prenne feu pour en toucher l'assurance. Qui n'y bouterait pas le feu?