Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des nouvelles de la conjoncture italienne

4 Juillet 2012 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Macro-économie

 L’Italie a réussi à financer un emprunt de 9 milliards d’euro à 6 mois, à un taux de 2.96%. Soit près de 6% en rendement annualisé.

Vendu comme un grand succès, cet emprunt a été sursouscrit 1.61 fois par des établissements financiers qui, rappelons-le, empruntent sans limite à la BCE à du 1% et tentent de cette façon de se refaire des marges, avant de rembourser les aides et autres subsides d’état qui ont servi à leur éviter la faillite.  

Il est quand même étourdissant de constater que, après la Grèce, l’Irlande,  le Portugal et l’Espagne, l’Italie emprunte pour 6 mois à un taux identique aux emprunts américains qui eux, portent sur…30 ans !

USA-30yrT.gif

Un constat basique, mais qui contraste singulièrement avec les discours tellement ressassés de fin de crise, ou d’une zone euro qui serait définitivement sauvée.  

La Banca Monte dei Paschi, la plus ancienne banque du monde (1472), malgré le tapis rouge déroulé devant le distributeur de la BCE, a dû se résoudre à faire intervenir le contribuable dans son sauvetage : l’état italien va injecter 3,4 Mia€ (à crédit) dans cette banque afin de lui permettre d’attendre les résultats d’un plan social qui porterait ses fruits en 2015..

L'on teste ici les limites du LTRO, la "politique accommodante" de la BCE, qui en prêtant aux banques pour qu'elles rachètent des emprunts d'état toxiques, accélère leur exposition à la crise de la dette ! 

Un choix de sauvaetage étatique, qui lui permet de ne pas faire empirer les chiffres du chômage italien, l’Istat (www.istat.it) ayant annoncé un taux d’inoccupation de 10.1% pour le mois de mai.

ITA-Disoccupazione-0612.jpg

Enfin, coup de ciseau final de l’étranglement par la dette cumulé à une baisse des recettes, le déficit italien en pourcentage du PIB, a été annoncé ce matin à 8% - revu à la hausse par rapport aux 7% précédents – principalement pénalisé par un renchérissement de 16% du coût de la dette, apparemment imprévu… 

Malgré cela, le gouvernement italien continue de prévoir un déficit à 1.7% pour l’ensemble de l’année 2012…La magie de la « barrière de papier » du déficit toléré par les autorités européennes continue d’opérer.

 C’est d’ailleurs pour cette raison que l’inscription dans la constitution  d’une interdiction de déficit ne fonctionnera jamais. Il faudrait plutôt empêcher toute prise de nouvelle dette par les états européens.

 

.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

BA 10/07/2012 13:17

Mardi 10 juillet 2012 :

Un exemple de pipeau :

Les ministres des Finances de la zone euro ont réussi dans la nuit de lundi à mardi à mettre au point un plan d'aide à l'Espagne qui devrait se traduire dès la fin du mois par un versement de 30
milliards d'euros à Madrid.

"Nous sommes parvenus à un accord politique sur un projet de mémorandum" concernant l'aide aux banques espagnoles, a annoncé M. Juncker à l'issue de neuf heures de réunion à Bruxelles.

Le but est de "formaliser l'accord dans la seconde partie du mois, ce qui permettra un versement de 30 milliards d'euros d'ici la fin du mois", a-t-il ajouté. Une nouvelle réunion de l'Eurogroupe
aura lieu à cette fin le 20 juillet. La maturité des prêts à l'Espagne pourra aller "jusqu'à 15 ans", mais sera en moyenne de "12 ans et demi", a précisé le président de l'Eurogroupe.

La zone euro a mis sur la table une enveloppe pouvant atteindre 100 milliards d'euros pour les banques espagnoles, mais le montant final dépendra des besoins effectifs calculés établissement par
établissement.

http://www.boursorama.com/actualites/l-eurogroupe-parvient-a-un-accord-sur-l-espagne-30-milliards-d-euros-a-la-cle-5de6d7215c1874206ac1f731f657519b

Le pipeau est ici :

LES 30 MILLIARDS D'EUROS, ET LA SOI-DISANT ENVELOPPE POUVANT ATTEINDRE 100 MILLIARDS D'EUROS, N'EXISTENT PAS.

Il va d'abord falloir emprunter ces dizaines de milliards d'euros sur les marchés internationaux.

Ensuite, et seulement ensuite, on pourra prêter ces dizaines de milliards d'euros à l'Espagne.

On ne règle pas le problème de l'Espagne.

On ne fait qu'empiler de nouvelles montagnes de dettes par-dessus les montagnes de dettes déjà existantes.

BA 09/07/2012 13:48

Lundi 9 juillet 2012 :

L'Allemagne emprunte à nouveau à taux négatif à 6 mois, record à - 0,03%.

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble s'est toutefois inquiété à plusieurs reprises de ces taux "contre nature", qui mettent en évidence une zone euro écartelée entre quelques Etats
jugés solides, et les pays de la périphérie qui doivent payer toujours plus cher pour se financer comme l'Espagne ou l'Italie, quand ils ne sont pas complètement coupés du marché comme la
Grèce.

http://www.romandie.com/news/n/BONDSAllemagne_emprunte_a_nouveau_a_taux_negatif_a_6_mois_record_a__00395090720121300.asp

L'Allemagne voit ses taux d'emprunt baisser de plus en plus.

L'Espagne et l'Italie voient leurs taux d'emprunt augmenter de plus en plus.

La zone euro va exploser.

Que chacun évacue le Titanic "ZONE EURO".

Que chacun se dirige vers les 17 canots de sauvetage.

Que chacun commence l'évacuation du Titanic.

BA 07/07/2012 16:10

Le Conseil des experts économiques allemands regroupe les cinq économistes les plus respectés d'Allemagne : Wolfgang Franz, Wolfgang Wiegard, Peter Bofinger, Claudia-Maria Buch, Christoph M.
Schmidt.

Sa mission est de publier des rapports pour conseiller le gouvernement allemand.

Vendredi 6 juillet 2012, le Conseil des experts économiques allemands publie son rapport sur la zone euro.

C'est une bombe.

"L'union monétaire européenne est confrontée à une crise systémique, qui menace la survie de la monnaie unique comme la stabilité économique de l'Allemagne."

"Die europäische Währungsunion befindet sich in einer systemischen Krise, die den Fortbestand der gemeinsamen Währung und die ökonomische Stabilität Deutschlands gleichermaßen gefährdet."

http://www.sachverstaendigenrat-wirtschaft.de/fileadmin/dateiablage/download/pressemitteilungen/pressemitteilung_07_2012.pdf

Eux-aussi, ils parlent de la "crise systémique" en zone euro.

Pour éviter cette "crise systémique", je propose de réunir ce week-end un sommet européen de la dernière chance.

Après tout, le dernier "sommet européen de la dernière chance" a eu lieu il y a une semaine.

BA 06/07/2012 20:33

Vendredi 29 juin 2012 : « le sommet européen de la dernière chance » n’a fait illusion que quelques jours. Et ensuite, les investisseurs internationaux ont compris que c’était du pipeau.

Conséquence : les taux de l’Espagne et de l’Italie recommencent à exploser.

Le Titanic « ZONE EURO » est en train de couler.

Ce week-end, il va encore falloir organiser un « sommet européen de la dernière chance ».

Espagne : taux des obligations à 10 ans :
Lundi 2 juillet : 6,38 %.
Mardi 3 juillet : 6,25 %.
Mercredi 4 juillet : 6,41 %.
Jeudi 5 juillet : 6,776 %.
Vendredi 6 juillet : 6,954 %.

http://www.bloomberg.com/quote/GSPG10YR:IND

Italie : taux des obligations à 10 ans :
Lundi 2 juillet : 5,74 %.
Mardi 3 juillet : 5,63 %.
Mercredi 4 juillet : 5,77 %.
Jeudi 5 juillet : 5,979 %.
Vendredi 6 juillet : 6,026 %.

http://www.bloomberg.com/quote/GBTPGR10:IND

BA 06/07/2012 13:03

L'Histoire s'accélère.

Vendredi 6 juillet 2012 :

Zone euro : la Finlande préfère sortir de l'euro que payer les dettes des autres.

La Finlande préfère se préparer à sortir de l'euro plutôt qu'à payer les dettes des autres pays de la zone euro, affirme la ministre des Finances Jutta Urpilainen, vendredi dans le quotidien
financier Kauppalehti.

http://www.romandie.com/news/n/Zone_euro_la_Finlande_prefere_sortir_de_l_euro_que_payer_les_dettes_des_autres30060720121200.asp