Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entraînés par l'euphorie boursière, certains dirigeants d’entreprise détruisent-ils de la valeur ?

23 Avril 2010 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Economie

 

Le marché des fusions-acquisitions pourrait être un bon indicateur de sortie des marchés.

L’on pourrait en effet croire que, dans le cadre d’opérations d’acquisitions, les dirigeants des sociétés qui lancent une offre sur une société-cible afin de grandir par croissance externe, sont – à l’instar de l’investisseur lambda - mus par cet optimisme béat et cette impression de prospérité qu’apporte une période boursière faste, pour se lancer sans réfléchir dans une course effrénée aux acquisitions, moyennant des valorisations parfois exorbitantes.

Sur ce graphique en effet – qui s’arrête au 30 juin 2008 - l’on peut en effet réaliser que lorsque le nombre de fusions-acquisitions de par le monde a atteint un sommet - quelque 3000 opérations dont plus de la moitié payées en cash en 2000 et 2200 opérations en 2006, un krach boursier a suivi dans un délai de quelques mois..

 fusions-acquisitions-dans-le-monde.gif

 

De quoi s’interroger la prochaine fois que les gros titres des médias feront état d ‘une « fantastique reprise des fusions et acquisitions ». Et, pour le cédant, une sérieux incitant à, si pas  rester en dehors des marchés boursiers, au moins faire preuve de grande sélectivité dans ses placements lorsqu’il a vendu son entreprise..

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article