Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui détient la dette grecque, et se chargera de l'effet domino ?

5 Mai 2010 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Economie

    

La BRI a publié l’exposition des différentes banques européennes à la défaillance probable de la Grèce. Les bases statistiques de ce graphique sont à trouver ici

 

 Greek-exposure-copie-1.jpg

 

Selon Evolution Securities , les banques les plus exposées à la faillite grecque sont (à nouveau) Fortis, Dexia et Société Générale, mettant en jeu respectivement 64%,35% et 14% de leur valeur d’actifs nette, tandis que les trois principales banques espagnoles, une italienne (Unicredit), une anglaise (Lloyd’s) et le Crédit Agricole ont annoncé n’être pas du tout exposées, ou dans une très faible mesure, à la fièvre grecque.  

 

En plus de ce premier effet ravageur, les effets collatéraux sont visibles ci-dessous :

dettes_PIIGS_PIB_Europe.jpg

Outre le fait qu’il y a 1’450 milliards EUR de dette dans les Etats européens, à refinancer vraisemblablement dans les deux ans, l'on note que la dette de la Grèce est détenue principalement par le Portugal, la dette de celui-ci étant essentiellement aux mains de l’Espagne, qui à son tour est détenue par l’Irlande et la France, la France qui est en plus très exposée à l’Italie, en détenant 17% de sa dette en termes de PIB.

L’effet de contagion entre pays européens est donc inévitable, de la même manière que l’exposition aux seuls pays du Sud (PIGS ou Club Med) - les premiers à devoir se refinancer et mettre enfin à jour ce problème de dette publique que l’on a laissé pourrir - est entre les mains de la France, qui risque à terme de se muer en « souche contagieuse » pour atteindre les pays du Nord de l’Europe.

 

De quoi tempérer l’optimisme du FMI, qui annonçait hier soir le faible risque de contagion de la crise de la dette à la France et l’Allemagne. Mais l’on sait que les propos du FMI sont en général un bon indice contrarien pour entrer – lorsque leurs propos sont pessimistes - ou sortir du marché, quand au contraire ils montrent un enthousiasme béat.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

David CABAS 24/05/2010 04:23


Comme l'a dit Jacques Généreux l'esprit de Munich régnait sur Bruxelles, la nuit du 9 et 10 mai 2010, les responsables politiques européens avaient le choix entre le déshonneur et la guerre ! Ils
ont choisit le déshonneur et ils auront la guerre !

Alors qu'il pouvait déclarer la guerre au intérêt financier, à la finance folle, à la spéculation! Ils ont choisi l'austérité pour rembourser un dette injuste !

Vous voulez connaitre le rôle des établissements bancaires et financier dans la crise financière alors rejoins moi mon groupe http://www.facebook.com/group.php?gid=104166076293247&ref=ts

Non à la soumission au chantage des intérêts financiers

David CABAS
http://www.davidcabas.fr


Yves Belmont 06/05/2010 11:44


Rectificatif:
Les banques suisses figurent loin derrière dans la liste des créanciers de l'Etat et autres débiteurs grecs. Leurs prétentions sont passée de 64 à seulement 3,6 milliards de dollars grâce au
déménagement au Luxembourg l'an passé de la holding grecque EFG Group.

Ces chiffres ressortent des dernières statistiques de la Banque des règlements internationaux (BRI) établie à Bâle, paru il y a quelques jours. La Suisse est ainsi bien loin des banques françaises
et allemandes, actuellement principaux bailleurs de fonds des emprunteurs grecs avec des créances à hauteur de respectivement 75 milliards et 45 milliards de francs, d'après les chiffres de la
BRI.

Selon des milieux financiers, cette évolution tient au départ de Genève pour le Luxembourg à fin 2009 de la holding EFG Group, qui contrôle également la banque EFG en Grèce. Le changement de
domicile de la société, en mains de la famille de l'armateur et financier hellène Spiros Latsis, avait été à l'époque peu remarqué. Group. Source: Radio Suisse Romande du 28 avril 2010.

Merci pour ce blog. Toujours très instructif.

Cordialement
Yves Belmont


jean-christophe duplat 07/05/2010 21:52



merci, j'ai bien noté le transfert de l'exposition suisse sur le Luxembourg. Bon week-end