Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lafite-Rothschild en primeur ou Russell 3000 ?

5 Juillet 2010 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Macro-économie

Lancée à un prix de 550 EUR le 18 juin, la bouteille de Lafite-Rothschild 2009 à acquérir en primeur - pour livraison au printemps 2011 - a rapidement été entraînée dans une petite bulle, probablement chinoise ou indienne, puisque le lundi suivant, elle se renégociait déjà  à 750 EUR, pour s’afficher en cours de semaine à 950 EUR, et maintenant se « stabiliser » aux alentours de 1100 EUR, comme sur the wine watchers , 1855 ou Millesima

 Belle plus-value pour un actif dont on n’a qu’un titre de propriété pendant 24 mois.

La question qui se pose - pas tant de savoir si ces bouteilles vont passer de cave en cave, une fois réceptionnées, pour continuer le cycle des plus-values faciles, ou si elles seront bues un jour – est la suivante : Fallait-il investir en vins plutôt qu’en actions ces dernières années ?

Cette question, l’association américaine de l’économie du vin se l’est posée et son rapport est à consulter  ici

L’on y apprend notamment que, de 1996 à 2008, un investissement en vins de premier choix a été multiplié par 6, tandis qu’un investissement boursier peinait à obtenir un rendement dix fois moindre (50%) sur ces 12 ans,

 10-07-05-22-21-09.jpg

 

qu’un investissement en vins du Rhône de premier rang (Guigal et consorts) aurait été plus rentable qu’un achat de premiers crus de Bordeaux (attention, c'est sans compter le triplement des prix des primeurs 2009 en Bordeaux), ce qui casse les idées préconçues qui ne jurent que par les premiers crus bordelais.

10-07-05-22-27-03.jpg

 

Levons tous notre verre et longue vie au vignoble !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article