Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les traders en devise ignorent provisoirement les menaces de la BoJ

4 Décembre 2009 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Marchés financiers

Nous avons assisté ces derniers jours à des déclarations émanant de la Banque Centrale du Japon, mençant d’intervenir sur l marché des changes afin d’enrayer la hausse du Yen (JPY) face au dollar (USD).

Un JPY fort pénalise en effet son économie puisque de ce seul fait les produits qu’ils mettent en vente sont moins concurrentiels sur les marchés d’exportation du Japon.

En théorie, ces menaces d’action sur le devise japonaise pourraient aussi mettre à mal le vecteur de carry-trade du Yen, qui ne deviendrait alors plus la monnaie intéressante dans laquelle les investisseurs peuvent actuellement convertir leur USD acquis à un taux de 0%, et bénéficier d’un différentiel de rendement en les plaçant en JPY.

En pratique pourtant, le dernier « Commitments of Traders Report » établi par la CFTC, et qui référencie les positions spéculatives prises par les traders , ne montre pas de grande inquiétude face à cette menace potentielle.

Effectivement, l’on peut y voir que les spéculateurs du marché des changes ont significativement augmenté leurs positions « short »(vendeuses) sur le USD, lesquelles, à 17.9 Mia USD, se trouvent à un sommet.

Et comme ces spéculateurs ont principalement joué la hausse du JPY face au USD, il s’en est suivi une augmentation des positions longues sur le Yen, les portant à 39% des positions nettes en cours. Un sommet.

L’on peut voir que le marché n’accorde pas encore d’importance à ces menaces de dépréciation du Yen, mais gardons quand même à l’esprit que ce renforcement continu des positions haussières sur le Yen le rend forcément beaucoup plus sensible à un revirement de situation dans la politique monétaire de la BoJ, puisque celui-ci pourrait induire un rebond violent du dollar contre Yen le jour où ces paroles seront mises en pratique.

A noter que la GBP est aussi « attaquée »-l’Angleterre ayant les finances publiques les plus dégradées des grands pays européens, ainsi qu’un endettement hors normes – les investisseurs pariant probablement sur un défaut de paiement de ce pays.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article