Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marchés surévalués de 40%

27 Octobre 2009 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Marchés financiers

La firme Smithers&Co vient de publier une étude concluant que le marché américain est surévalué de 40%.

Smithers nous explique qu’il n’y a que deux méthodes valables pour évaluer un marché (i) le PER (ratio cours/bénéfice) ajusté à ses composantes cycliques, qui devient le « CAPE » et (ii) le Q ratio qui prend en compte et compare la capitalisation des entreprises avec leur valeur intrinsèque ajustée.

Les deux méthodes calculées actuellement donnent le même résultat : un marché surévalué entre 37,7% et 45% selon la méthode utilisée.


En guise de rappel, voici le calcul du PER du S&P500 (decisionpoint) - remarquons la finale verticale

null


Tout ceci crédite donc la thèse d’une baisse des marchés. Et l’amorce en a été prise aujourd’hui visiblement :

Le Cac40 clôture sur un repli très inattendu, enregistré en fin de séance, de -1.7%, comme toutes les places européennes, le Dow Jones perd lui aussi plus d’1%


Le rebond violent du USD, que nous évoquions la semaine dernière, est entamé et va probablement nous emmener vers une parité plus réaliste dans les jours qui viennent – 1 EUR a touché la barre des 1.50 USD ce matin, et devrait revenir vers les 1.35



Mécaniquement, le pétrole qui y est corrélé devrait baisser et retourner dans la zone des 65-70 USD.

Un article de Bloomberg, qui précise que le baril devrait théoriquement être à 88 USD lorsque 1 Eur vaut 1.5 USD, prouve d'ailleurs qu'avec un baril inférieur à ce prix à l'heure actuelle (77 USD ce soir), la reprise est absente, et le monde n'est pas sorti de sa panne de consommation,

D’autre part, cerise sur le gâteau baissier, si l’on en croit les rumeurs de marché :

1-Goldman Sachs se serait positionnée « short » sur les marchés actions ;

2-Bank of America aurait un urgent besoin de liquidités ;

En plus de l’annonce de la scission/revente  par ING de certaines de ses activités banques et assurances, tous les ingrédients sont présents pour une belle jambe baissière dans les jours à venir.

D’ailleurs le ViX était revenu à un niveau beaucoup trop raisonnable ces derniers jours, de retour à des niveaux de mi-2008, avant que la crise n'éclate..

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article