Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Scénario à la Japonaise : une longueur d'avance

15 Mars 2013 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Japon

En Europe, plus le temps passe, plus la fuite en avant continue et le deleveraging - nous continuons à croire qu'une faillite des banques en 2008, plutôt que leur renflouement par le contribuable aurait été salutaire pour les finances de l'Etat -  tarde à se faire sentir, et plus le scénario à la japonaise d'une longue récession, assortie d'une croissance anémique se précise.

 

Pourtant l'Etat japonaise est endetté jusqu'au cou sans que cela ne pose de problème. Personne ne parle de faillite chez eux, alors que les ratios d'endettement dépassent tout entendement , à 236% du PIB.  

En fait, leurs entreprises exportatrices ont largement financé la balance des paiements depuis plusieurs décennies, ce qui a rempli les caisses étatiques, l'argent gagné à l'étranger finançant l'endettement de l'Etat.

 

De notre côté de la planète, nous ne bénéficions plus de cet exutoire, ces entreprises exportatrices qui nous sauveraient d'une déliquescence par l'endettement.

 

Mais ce qu'il se passe actuellement au Japon est très intéressant à suivre, afin d'anticiper ce qui peut se produire en Europe dans les mois, voire les années qui viennent.

 

Pour encourager les exportations, planche du salut japonais, la Banque du Japon - on l'a vu précédemment - a fait baisser le cours du Yen en rachetant massivement ses devises concurrentes, USD et EUR.

Le Yen a, en l'espace de quelques semaines, perdu 25% de sa valeur.

 

Yen-1012-0313.png

Tout bon pour doper les ventes de produits japonais à l'export. On repousse à plus tard le problème de l'endettement excessif.

Assorti à cette "mesure de relance", nous avons aussi l'arrivée au pouvoir de Shinzo Abe, fin 2012.

La bourse de Tokyo l'a accueilli avec délice en s'adjugeant 30% de hausse sur 3 mois.

 

Et pour cause : le programme politique de cet homme prévoit d'ouvrir encore plus grandes les vannes des dépenses publiques et du crédit, en réservant l'achat de 2'400 Mia de nouvelle dette émise en Yen par la banque centrale japonaise.

Cette nouvelle dette représente quand même 40% du PIB, et porterait donc l'endettement du pays à près de 280% du PIB japonais !

 

nikkei-150313.png

Nous trouvons très dangereux ce "coup de fouet" donné à l'environnement économique japonaise et pensons qu'il ne sera encore qu'un coup dans l'eau, puisque tôt ou tard l'équipe gouvernementale se rendra compte que les importations japonaises, qui lui coûteront 25% de plus du fait de la dévaluation déguisée, pèseront très lourd dans les finances publiques, notamment au niveau des achats de matières premières et d'énergie.

 

Le pas suivant, lorsque le gouvernement sera au pied du mur, consistera donc à générer de l'inflation pour repenser cet équilibre de la balance commerciale.

 

D'ailleurs, l'or exprimé en yen nous indique bien le sens à venir de cette déconvenue pour les épargnants japonais, actuellement investis massivement en bons d'état, dont rendement 1%.

 

Il ne faudrait pas qu'ils tardent à quitter ces investissements pour se réfugier dans la seule valeur non multipliable à l'infini. 

gold-yen-150313.png

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

BA 19/03/2013 19:52

Mardi 19 mars 2013 :

Coup de tonnerre à Chypre !

Attention, attachez vos ceintures !

ALERTE - Chypre : le Parlement rejette le plan de sauvetage de l'Union Européenne.

Le Parlement chypriote a rejeté mardi un très impopulaire plan de sauvetage conclu samedi avec l'Eurogroupe et censé éviter une faillite de l'île, par 36 voix contre, 19 abstentions, et aucune
pour.

Le projet a été rejeté, a affirmé le président du Parlement Yiannakis Omirou.

Le vote contre le plan qui prévoit une taxe exceptionnelle et sans précédent sur les dépôts bancaires a été accueilli par une explosion de joie par des milliers de manifestants réunis devant
l'Assemblée.

http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___Chypre_le_Parlement_rejette_le_plan_de_sauvetage_de_l_UE60190320131936.asp

BA 18/03/2013 20:07

Lundi 18 mars 2013 :

Chypre : les banques de l'île vont rester fermées jusqu'à jeudi.

Lisez cet article :

Le Parlement chypriote a reporté à mardi son vote sur le plan de sauvetage européen très impopulaire sur l'île, dont la clause sans précédent prévoyant de prélever une taxe sur tous les dépôts
bancaires fait trembler les marchés financiers.

Malgré ce report, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés devant le Parlement en milieu d'après-midi, clamant : "non à l'euro", ou encore : "L'Europe existe pour ses peuples, pas
pour l'Allemagne".

Pour éviter une ruée aux guichets, les banques de l'île vont rester fermées jusqu'à jeudi, selon un responsable de la Banque centrale.

http://www.romandie.com/news/n/Chypre_le_plan_de_sauvetage_inqui_les_march_le_vote_report_RP_180320131749-30-334569.asp

BA 17/03/2013 23:07

Dimanche 17 mars 2013 :

Après avoir analysé la situation désespérée de la Grèce, l'économiste Jacques Sapir analyse la situation de Chypre : pour Jacques Sapir, Chypre risque entraîner une réaction en chaîne.

Lisez cet article :

Dans ce contexte survient le samedi 16 mars l’annonce de l’accord sur Chypre, et de ses conséquences. Le gouvernement de Nicosie, pour obtenir le soutien de l’Union Européenne, a dû mettre en œuvre
une mesure extrêmement dangereuse : un prélèvement direct sur les comptes bancaires. Les effets de cette mesure ne se feront probablement pas attendre dans les autres pays. En effet, à Chypre même,
des queues se formaient devant les banques pour retirer l’argent des comptes, mais sans effets car le gouvernement avait gelé la veille les montants. Mais ce qui est arrivé aux Chypriotes va servir
de leçon pour les autres pays. Une telle mesure est parfaitement envisageable en Grèce, en raison de l’effondrement des recettes fiscales. La logique de la situation serait que l’on assiste à un «
bank run », une panique bancaire en Grèce, puis probablement en Espagne et en Italie.

Concrètement, la situation de la Grèce a connu une nouvelle aggravation, dont les effets seront manifestes d’ici à juillet prochain. Mais la combinaison de cette situation et du faux-pas des
autorités à Chypre risque de confronter les autres pays en crise ouverte, l’Espagne, le Portugal et sans doute l’Italie, à la perspective de paniques bancaires qui, même si elles ne sont pas
justifiées, seront extrêmement difficiles à contrôler. La TROÏKA veut continuer de voir couler le sang de la Grèce par ses veines grandes ouvertes, mais ce sang ne va pas tarder à nous
éclabousser.

Jacques Sapir.

http://russeurope.hypotheses.org/1028

BA 17/03/2013 10:28

Dimanche 17 mars 2013 :

A Chypre, le gouvernement va voler 6,75 % des dépôts de tous les épargnants.

Si un épargnant chypriote possède plus de 100 000 euros, le gouvernement va lui voler 9,9 % de son épargne.

Bon.

D'accord.

La question la plus importante est la question que pose Lars Christensen, de Saxo Bank :

"Maintenant, l'Italie et l'Espagne vont-elles à leur tour confisquer 10 % des dépôts des épargnants ?"

"Will Italy and Spain also face 10% confiscation on bank deposits ?"

http://www.romandie.com/news/n/Will_Italy_and_Spain_also_face_10_confiscation_on_bank_deposits__RP_170320130943-30-333976.asp

BA 16/03/2013 22:17

Chypre : les épargnants chypriotes vont se faire voler 6,75 % de leur épargne (et même 9,9 % si ils possèdent plus de 100 000 euros).

Les ministres des Finances de la zone euro se sont mis d'accord dans la nuit de vendredi à samedi sur un plan d'aide de 10 milliards d'euros pour Chypre.

Les banques devront y participer via une ponction de 9,9% sur les dépôts, a annoncé un responsable de la zone euro.

"C'est fait", a indiqué ce responsable européen, qui a précisé que les dépôts inférieurs à 100 000 euros ne seraient ponctionnés qu'à 6,75% et que les intérêts des dépôts seraient aussi taxés.

Samedi matin, à Chypre, des dizaines de Chypriotes et d'étrangers, très nombreux sur l'île, étaient visibles devant les banques pour retirer de l'argent des distributeurs automatiques.

Lisez cet article :

"C'est une catastrophe", a dit un Chypriote de 45 ans venu retirer de l'argent.

"Cela va nous donner envie de sortir de l'euro", dit un autre, un retraité.

"On essaie tous de retirer un maximum d'argent -- mais cela ne marche pas très bien, on ne sait pas si les comptes sont bloqués ou les distributeurs vides, a dit à l'AFP Joseph, employé de banque
chypriote. Personne ne s'attendait à cela -- et les banques n'étaient au courant de rien".

Les agences bancaires étaient fermées pour le week-end, et jusqu'à mardi matin, lundi étant férié sur l'île.

Ces retraits ne vont toutefois pas empêcher la ponction sur les comptes de toute personne résidant sur l'île. Les montants correspondant à la taxe "sont déjà bloqués et ne peuvent plus être
transférés", assure Marios Skandalis, vice-président de l'Institut des comptables publics de Chypre.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/03/16/a-chypre-la-population-dans-l-incertitude-apres-l-annonce-du-plan-de-sauvetage_1849491_3214.html

Conclusion : un Etat est capable de tout.

Un Etat peut mentir, un Etat peut tromper, un Etat peut aller voler l’argent des épargnants dans les coffres des banques privées, etc, etc.

Un Etat peut tout faire.