Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivi des indicateurs de récession

13 Septembre 2011 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Economie

Revenons sur certains de nos indicateurs précurseurs de récession.

 

En plus du taux d'inflation qui est venu déborder le taux des obligations à 10 ans, comme nous l'avons vu il y a peu, certains indices sont au rouge et sont précurseurs d'une nouvelle entrée en récession d'ici 1 à 2 trimestres, malgré l'obligation de déni politique.  

 

La psychologie des investisseurs est profondément atteinte, une majorité de projets de construction est gelé, eux qui garantissaient une activité importante et donc de la consommation. Cette longue période de non-investissement montre que les gens sont inquiets quant à leur avenir, et attendent d'y voir plus clair.

Rappelons que chaque période de récession, indiquée en grisé, est précédée d'une chute importante des mises en construction. la dernière tentative de progression observée en 2009-2010, soutenue par de multiples incitants monétaires, a été véritablement anecdotique, un chant du cygne.

 

120911 permits

 

L'indice de confiance des consommateurs, édité mensuellement par l'Université de Michigan, un indicateur excessivement précis qui induit toujours une entrée en récession à chaque chute brutale, est entré en "no man's land" baissier, à 55.7.

 

 

120911-Michigan-consumer-sentiment-index.gif

 

Du côté des taux, le signal d'inversion des taux n'est pas directement visible sur ce graphique qui compare les taux des bonds à 10 ans et les taux très court terme de la Fed, parce qu'il est faussé par ces derniers qui pointent à 0% .

Mais, tenant compte du dernier indice d'inflation, officiellement mesurée à 3.63%, la rémunération du risque des obligations à 10 ans est bien inférieure aux taux courts, puisque négative.

Or toutes les phases de récession sans exception, ont été précédées par un signal d'inversion des taux.

 

120911-tauxlongs-taux-fed.png

 

 

Enfin l'emploi, la clé de sortie de crise, ne nous donne rien de bon comme indice précurseur, tant son inertie semble importante.

Rappelons que les dernières publications statistiques du chômage américain nous ont mentionné une incapacité des USA à créer le moindre emploi.  

 

120911-unrate-US.png

 

La durée de cette crise de l'emploi, lorsqu'on la compare à son évolution lors des crises précédentes, est très inquiétante, et nous confime une nouvelle fois que l'on se trouve dans une nouvelle version de la société, celle du non-emploi durable.

  

 

120911-length-jobless-copie-2.jpg

En conclusion, tous nos indices sont au rouge, et nous indiquent une récession à venir de grande ampleur, contrairement au "petit ralentissement" édulcoré par le monde politique européen.

 

Ce qui s'annonce intéressant, cest que lorsque les deux trimestres de recul seront constatés, nous serons entrés en 2012, millésime de multiples échéances électorales, en France et aux Etats-Unis notamment. Une partie - la plus intéressante -  des débats électoraux devrait alors tourner autour de ce sujet.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Code promotion 19/09/2011 16:23


Malheureusement ça continue et nous verrons bientôt les conséquences !


de Halloy 13/09/2011 15:41


Bravo pour ton travail de qualité, pour ton bon sens et... pour tes prédictions, même si malheureuses