Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Transparency International : toujours cette corrélation entre déficits et corruption

7 Décembre 2012 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Economie Politique

 Transparency International a publié la version 2012 de son classement de 170 pays sur une échelle de corruption, allant de 100 (le moins corrompu) à 0 (le pays le plus sujet à corruption). 

 

Comme l'an passé, Danemark et Finlande se partagent les premières places, tandis que l'étude montre du doigt la faiblesse de la lutte contre la corruption en Europe. 

 

Identique aussi notre corrélation entre économie souterraine, déficits publics élevés et récurrents, et mauvaise place dans le classement. 

La Grèce apparaît à la 94ème place, avec un résultat de 36%, et visiblement les personnes tentant de lutter contre cette corruption sont menacées de mort. 

 

L'Italie est 72ème, tandis qu'Espagne et Portugal se cotoient aux 30 et 33ème places respectivement. 

 

La Belgique est 16ème et un score moyen de 75, devançant la France classée 22ème. 

 

Enfin, Transparency International Belgium annonce devoir fermer boutique par manque de...subsides d'état. Ne dit-on pourtant pas que les subsides sont la forme la plus moderne de corruption ? 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

BA 10/12/2012 11:19

Lundi 10 décembre 2012 :

Italie : Mario Monti quitte le pouvoir, et il laisse derrière lui une Italie en ruines.

Italie : recul de 1,1% de la production industrielle en octobre sur un mois, recul de 6,2% sur un an.

La production industrielle a reculé de 1,1% en octobre par rapport à septembre en Italie, selon des chiffres diffusés lundi par l'Institut de statistiques Istat dans un communiqué.

Sur un an, la production industrielle est en recul de 6,2%, selon le communiqué.

Les analystes de la banque Intesa Sanpaolo s'attendaient à une baisse de 0,5% et vu les résultats du trimestre précédent, ils s'attendent à ce que le dernier trimestre de l'année finisse également
dans le rouge.

La baisse mensuelle de l'indice se retrouve dans tous les secteurs, notamment les biens intermédiaires (-8%), les biens de consommation (-5,5%) et l'énergie (-4,4%).

Sur les dix premiers mois de l'année, la production industrielle a baissé de 6,5% par rapport à la même période en 2011.

BA 09/12/2012 15:42

Nous avions oublié la faillite de l'Irlande, mais l'Irlande vient de refaire parler d'elle.

Comme la Grèce, l'Irlande vient d'annoncer qu'elle sera elle-aussi incapable de rembourser les 85 milliards d'euros du plan de sauvetage.

L'Irlande "a besoin de plus de temps" pour rembourser l'argent utilisé pour renflouer ses banques, a réclamé samedi dans la presse allemande le gouverneur de la Banque centrale d'Irlande, Patrick
Honohan.

Interrogé sur le délai supplémentaire nécessaire pour rembourser, le gouverneur de la Banque centrale d'Irlande a plaidé pour la recherche d'une "solution durable", qui n'aurait pas à être de
nouveau modifiée par la suite.

"En conséquence, le délai de remboursement devrait être considérablement allongé", a-t-il ajouté, sans donner aucune autre précision.

http://www.boursorama.com/actualites/l-irlande-a-besoin-de-plus-de-temps-pour-rembourser-d6283fc6783fb9654f3eab584245a0d8

Depuis le 27 novembre 2012, nous savions que les soi-disant "plans de sauvetage" de la Grèce étaient UN ECHEC TOTAL.

Nous savions que les soi-disant "plans de sauvetage" de la Grèce allaient coûter des milliards d'euros aux contribuables français.

Et aujourd'hui, nous venons d'apprendre que le soi-disant "plan de sauvetage" de l'Irlande est lui-aussi UN ECHEC TOTAL.

L'Irlande est en faillite. L'Irlande est incapable de rembourser quoi que ce soit.

La question est donc :

Combien de milliards d'euros ce défaut de paiement de l'Irlande va-t-il coûter aux contribuables français ?

BA 08/12/2012 14:51

Samedi 8 décembre 2012 :

Un article très important sur l'Irlande :

L'Irlande "a besoin de plus de temps" pour rembourser l'argent utilisé pour renflouer ses banques, a réclamé samedi dans la presse allemande le gouverneur de la Banque centrale d'Irlande, Patrick
Honohan.

"Le gouvernement essaie de regagner la confiance des marchés financiers et le plan de remboursement actuel complique cela", a estimé M. Honohan, dans un entretien au quotidien Frankfurter
Allgemeine Zeitung.

L'Irlande, dont les banques avaient été durement frappées par la crise financière, avait dû demander fin 2010 une aide à l'Union européenne, à la Banque centrale européenne (BCE) et au FMI.

Ce plan de sauvetage prévoyait 85 milliards d'euros d'aides sur trois ans en échange de la mise en oeuvre de douloureuses mesures d'austérité.

Plus de 30 milliards d'euros ont été prévus pour renflouer les banques en difficultés Anglo Irish Bank et Irish Nationwide Building Society (INBS), nationalisées puis fusionnées.

"Cet argent sera assurément remboursé, mais cela doit s'opérer sur une période plus longue", a affirmé M. Honohan.

Interrogé sur le délai supplémentaire nécessaire pour rembourser, le gouverneur de la Banque centrale d'Irlande a plaidé pour la recherche d'une "solution durable", qui n'aurait pas à être de
nouveau modifiée par la suite.

"En conséquence, le délai de remboursement devrait être considérablement allongé", a-t-il ajouté, sans donner aucune autre précision.

http://www.boursorama.com/actualites/l-irlande-a-besoin-de-plus-de-temps-pour-rembourser-d6283fc6783fb9654f3eab584245a0d8

En clair, l'Irlande dit à ses créanciers :

"Je suis en faillite. Vous m'avez prêté 85 milliards d'euros. Je vous remercie pour ce prêt. Je ne peux pas vous rembourser comme c'était prévu, mais ce n'est pas grave. Je vous rembourserai plus
tard. Le délai de remboursement sera considérablement allongé. De toute façon, si vous n'êtes pas contents, c'est pareil."