Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ventes au détail en baisse, quel impact sur les marchés ?

4 Juin 2013 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Indicateurs avancés

L'administration américaine vient de publier les chiffres de consommation des ménages, et soutient qu'ils sont en croissance sur un mois glissant, malgré le fait que pour dépenser, les américains ont dû puiser dans leur épargne. 

 

Pourtant, lorsque l'on analyse la tendance actuelle sur une échelle plus longue, force est de constater que la configuration actuelle de la consommation des ménages présente des similitudes avec deux périodes antérieures, 2001 et 2007. Une configuration qui avait à chaque fois présagé une entrée en récession (en gris).

 

RSAFS 040613

Lorsque l'on rapproche cette propension à consommer avec l'évolution des marchés financiers, force est de constater qu'il existe une corrélation assez forte entre ces deux courbes : en 1999, la consommation des ménages avait décéléré un an avant la chute des marchés. En 2006, le pic de consommation précédait la baisse des marchés de 19 mois. 

Par contre le dernier pic de consommation date de juillet 2011, et 22 mois plus tard, les marchés ne corrigent pas encore très significativement, malgré quelques signes de surchauffe. 

 

Manque donc la précision à ce signal de sortie des marchés, surtout depuis que les marchés sont biaisés par une impression d'argent à outrance qui l'empêche de fonctionner correctement. 

 


fredgraph-copie-1.png

 

Le PCE, un autre indice de consommation, montre des similitudes avec le RSAFS, quant au rallongement du délai entre le pic de consommation, et le déclin des marchés, presque immédiat en 1999 mais tardant à se faire suivre dans un marché porté à bout de bras par des mesures artificielles de soutien, à défaut de solutions de fond.

 

Un bon signal de prudence en tous les cas. 

 

PCE-SP500

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article