Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Articles récents

Crise (des banques centrales), non : du Corona Virus (Covid-19), scenario d’expansion

9 Mars 2020 , Rédigé par jean-christophe duplat

La contagion du Coronavirus (Covid-19) est un excellent prétexte pour enfin obliger les marchés à corriger.

Toute la hausse constatée entre 2009 et 2019 s’est basée sur la confiance aveugle et la foi toute puissante envers les banques centrales à alimenter la hausse via leur « quantitative easing », l’arrosage des marchés par de la monnaie fraîche créée chaque jour.

Les marchés découvrent à présent que ces banques centrales arrivent à la fin de leur toute puissance ; l’annonce extraordinaire faite par la Fed de baisser ses taux de 50 points de base qui aurait réjoui les marchés il y a encore un an, les déçoit à présent. Ce n’est plus assez. On touche aux limites du pouvoir des banques centrales. On se dirige vers une sortie de route qui ne se résoudra que par une hyperinflation.

Concernant l’épidémie, justement, certains pays européens comme l’Italie ont pris des mesures drastiques en confinant chez eux un quart de sa population, 15 millions d’habitants.

D’autres, plus laxistes, « attendent de voir » avant de penser à prendre des mesures. On observe aujourd’hui des taux d’accroissement de la contagion compris entre 15 et 20% par jour.

En France, deuxième pays européen le plus touché, si l’on part de l’hypothèse de 1’000 cas actuellement et que 5 millions de personnes seront contaminées (dont une grande majorité guérie) - qui correspond au pic de la dernière grande épidémie, la grippe espagnole de 1919 - il faudrait entre 47 et 62 jours pour rejoindre ce plus haut.

Pendant 6 à 8 semaines les marchés subiront les soubresauts que l’on connaît. Il vaut mieux n’y pas toucher. La fin de la purge sera l’occasion de revenir sur un marché assaini.

Lire la suite

Corrections de plus en plus rapides

1 Mars 2020 , Rédigé par jean-christophe duplat

Les corrections sont de plus en plus rapides. 

La semaine dernière il n'a fallu que 6 jours pour que les marchés perdent 10% sur leurs plus hauts. Merci les algorithmes. 

Le rebond sera sans doute aussi spectaculaire, un début de marché baissier tentant toujours de revenir sur ses plus hauts. Merci aussi, les robots.

 

 

 

Lire la suite

Situation des marchés fin février 2020

29 Février 2020 , Rédigé par jean-christophe duplat

Lundi 24 février, on a donc un premier décrochage d’environ 4%. Mardi, glissade supplémentaire de 2%. Séance de consolidation mercredi. Et puis deux séances à -3,5% jeudi et vendredi. Sur base des indicateurs avancés, on pouvait s’attendre à une baisse qui s’étale sur plusieurs jours. Le plus réactif, le Vix, indicateur de volatilité, s’est directement installé dans la zone d’excès de pessimisme 

Ensuite, le Nova/Ursa, cette mise en relation des fonds « bull » sur fonds « bear » a mis 3 séances pour arriver à une situation d’excès de pessimisme 

Ne reste alors qu’à attendre le troisième signal avant de revenir faire des emplettes, l’EPCR (equity put/call ratio, soit le rapport entre options de vente sur options d’achat sur actions). Il était vendredi soir en léger excès de pessimisme et devrait mettre encore une séance pour arriver au signal des 0,75-0,80. Il faut dire qu’il était en zone d’hyper-optimisme - sous les 0,55 -  depuis quelques semaines

 

Lire la suite

Signes de surchauffe très marqués

10 Janvier 2020 , Rédigé par jean-christophe duplat

Le VIX est revenu en zone basse, extériorisant le fait que personne sur les marchés ne craint un soudain regain de volatilité, qui entraînera de facto un trou d'air baissier en bourse.

En corroborant ce premier indice à celui qui met en relation le nombre de positions baissières sur les actions (put), à la quantité de positions haussières sur les mêmes (call), on atteint maintenant un excès d'optimisme très élevé. 

Il est donc temps de protéger ses positions à la baisse avant la clôture de ce vendredi. 

Le Dow Jones est à 29'665 points, la SP500 à 3'279, le Bel20 à 4'019, et le Cac40 à 6'049

 

 

 

 

Lire la suite

Aperçu des refinancements obligataires en Europe

25 Octobre 2019 , Rédigé par jean-christophe duplat

Les Etats s'empressent de refinancer leurs emprunts à taux négatifs, tant que les marchés marchent sur leurs têtes. 

Suisse (50 ans à taux négatif !), Allemagne, Danemark et Pays-Bas ont une longueur d'avance. 

Ceci va améliorer la situation de pays comme l'Italie, qui n'a pas de déficit primaire, et dont le seul service de la dette (les intérêts payés sur les emprunts obligataires émis) la mettait en déficit. 

La France par contre cultive les déficits primaires. Elle pourrait devenir le cancre de la zone euro.  

 

Lire la suite

Les banques ne se prêtent plus, la Fed rouvre un autre robinet

30 Septembre 2019 , Rédigé par jean-christophe duplat

Ce qui s'est passé la semaine dernière sur le marché d'échanges d'actifs contre cash, le "repo market" est intrigant. 

Après 10 ans de passivité sur ce marché, les vannes se sont réouvertes. la Fed a imprimé 200 milliards de dollars en urgence. Pour venir en aide à une ou plusieurs institutions financières qui n'ont pas trouvé le moyen de se financer sur le marché interbancaire classique. 

La nervosité sur ce marché est très visible. Couplée à une courbe des taux inversée, ça nous rappelle vaguement les années 2006-2007, lors de la surchauffe préalable à l'effondrement des marchés quelques mois plus tard. 

 

Lire la suite

La Fed enclenche une baisse des taux = prélude à la récession

2 Août 2019 , Rédigé par jean-christophe duplat

Chaque fois que la Fed entame un mouvement de baisse des taux, les USA entrent en récession sans grand délai (en grisé sur le graphique). 
Le marché attendait -0.25% le 31/07/2019, première baisse d'une vague à venir. 
Rendez-vous le 12 septembre pour une autre baisse programmée. 
Il nous reste 6 à 12 mois pour vendre ce qui est à risque et ne pas subir de revers trop important. 
Qui crie "au loup, au loup" passe un bon mois d'août.
 
image.png
Lire la suite

Franc suisse (CHF) et or : divergence sur valeurs refuges

24 Mai 2019 , Rédigé par jean-christophe duplat

L'or et le franc suisse ne sont plus les deux valeurs refuges que l'on citait volontiers jusqu'à la fin des années 2000. 

Peut-être se méfie-t-on des tensions mondiales actuelles d'ordre commercial, puisque la Suisse est un pays dont l'économie est essentiellement tournée vers les exportations ? Peut-être les investisseurs découvrent-ils que le franc suisse est une monnaie comme les autres, duplicable à l'envi ? Et en cette nouvelle ère de taux pratiquement nuls, et sans inflation, le franc suisse perd de son aura.  

En janvier 2015, intervention de la main invisible de la BNS. La banque centrale suisse avait été prise la main dans le pot de confiture, et dévoilait qu'elle rachetait depuis 2011 des euros par containers pour éviter que le CHF ne s'apprécie trop fort et trop vite.  Elle avait surpris les marchés en désespérant de garder sa monnaie à un taux plancher, très visible ci-dessous. Le cours du franc avait atteint la parité avec l'euro sans attendre. 

L'on est en droit de penser que la BNS a recommencé son intervention, mais à un plancher plus élevé que celui de 0,85 puisque c'est maintenant aux alentours de 0,90 ou 0,92 que la BNS fait tiédir la fièvre qui s'empare du CHF. 

L'or (en vert) pour sa part reste assez inversément corrélé aux prestations boursières (ici, le S&P 500 en jaune) sans plus s'affranchir des 1350 USD. En cas de risque géopolitique majeur, comme il s'en trame entre les Etats-Unis et la Chine ou l'Iran actuellement, ou simplement parce que le risque d'implosion du système des banques centrales est réel, il est bon de se réfugier dans un lingot. 

Car d'inflation intenable des dettes publiques on ne parle pas assez. 

 

 

 

 

Lire la suite

Combien de personnes soumises à l'IPP ? Combien ne paient pas d'impôt en Belgique ?

21 Mai 2019 , Rédigé par jean-christophe duplat

Un peu de factuel. On trouve réponse à ces questions en fouillant dans les quelques questions parlementaires y relatives. 

Pour 2015 - oui, ces chiffres n'ont été dévoilés qu' à la mi-2018 - la Belgique, 11,2mio d'habitants, comptait 4,5mio de déclarants. 

Il faut probablement rajouter les 93.225 déclarations pour lesquelles l'administration a dû lever une amende pour absence de dépôt de déclaration. 

Combien parmi tous les contribuables ne paient-ils pas d’impôt ? 

Là, on se réfère à l'année de revenus 2016 pour assurer la confusion. 
Pour cet exercice, le nombre de déclarations à l’impôt des personnes physiques pour lesquelles aucun impôt n’est dû s’élève à 2.291.587. 

Il faut bien sûr déduire de ce chiffre les étudiants soumis à l'IPP mais sans revenu ou revenu exonéré d'impôt et d'autres cas similaires, mais ça ne devrait pas influencer significativement la proportion. 

Lire la suite

Etalon-or, retour en grâce et achats massifs

15 Mars 2019 , Rédigé par jean-christophe duplat

Tandis que l'on apprend que l'achat d'or par les banques centrales n'a jamais été aussi fourni qu'en 2018, lorsque ces banques ont négocié l'acquisition de 640 tonnes d'or, - du jamais vu depuis 1970 -  et même que dans la "folle crainte" dont riaient encore les banquiers il y a quelques années, certains pays (BE, NL, DE, AU notamment) ont demandé à la BCE de pouvoir obtenir leur or physique sur leur territoire pour le surveiller eux-mêmes, la BRI, banque des règlements internationaux, la super-banque centrale a décidé, à partir du 29 mars, de faire revenir l'or dans le système monétaire !

C'était auparavant juste un actif de sécurité qui devait faire l'objet de réserves au bilan des banques centrales ; l'or a aujourd'hui le même statut que le cash ou les obligations d'état. 

C'est un coup de semonce. Et un nouveau tournant majeur dans la gestion de la crise initiés en 2007.

La BCE qui échangeait ses beaux billets tout fraîchement imprimés contre des obligations d'état (malgré son interdiction statutaire historique de les acheter), et qui enregistrait la plupart du temps des pertes sur les rendements négatifs offerts par cette classe d'actifs, peut maintenant acheter des lingots, en attendant que cette fuite en avant monétaire s'effondre totalement.  Elle le pressent sans doute enfin. 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>