Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Articles récents

Natixis, encore une augmentation de capital

5 Septembre 2008 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Marchés financiers

Natixis est une autre grande banque française, qui vient de dévoiler son plan de recapitalisation, à l'instar de toute une série de valeurs bancaires.
Contrainte de consolider ses fonds propres en raison du lourd impact de la crise des marchés du crédit sur ses comptes, la banque a fixé un prix de 2,25 euros pour les actions nouvelles qui fait apparaître une décote de 61,5% par rapport au cours de son action mercredi en clôture sur Euronext Paris (5,84 euros).
Dur pour les actionnaires qui ont connu cette valeur à plus de 20 eur en mai 2007, et qui cotait aux alentours de 13 eur le premier janvier dernier.
Cette augmentation de capital a prix cassé permettra de récolter ce qu'il reste d'argent sur les marchés.

L'opération est assez similaire à celle que Fortis a présentée en novembre 2007 : 10 actions détenues permettant de souscrire à 13 actions nouvelles,
un bon de soucription sera distribué et cote à partir de ce jours (1.74 eur actuellement)

L'action devrait, dans les jours qui viennent, s'ajuster mécaniquement à ((10*5.84)+(13*2.25)+1.74)/23 = 3.88 eur.

La dilution est gigantesque, l'occasion rêvée de prendre un put, par exemple le 3735d d'échéance 181208 et de target 4.50 eur.

En conservant également les positions que nous avons initiées en Bx4 (put cac 40) pour jouer une baisse des indices. la volatilité (VIX, cfr plus bas) est effectivement revenue hier à des niveaux trop sages (22).

Lire la suite

Le rebond est là, comme prévu

17 Juillet 2008 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Marchés financiers

Pour compléter l'article du 14/07 http://portofino.over-blog.com/article-21224352.html, le rebond pronostiqué par l'augmentation de la volatilité est bien réel. Ceci conduit à des excès d'optimisme, par des personnes qui n'ont visiblement pas senti cette hausse venir, alors qu'elle est très probablement temporaire.
Extraits choisis sur divers media du jour :
Capital.fr : "Après son rebond de la veille, la Bourse de Paris poursuit sur sa lancée : à 11h, le CAC 40 gagnait 1,25%, à 4163,67 points. L’indice emboîtait le pas au Dow Jones et au Nasdaq, qui ont respectivement clôturé en hausse de 2,52 et de 3,12% mercredi."
Francebourse :"Profitons du rebond ! Nous annoncions un rebond pour l'été, celui-ci semble à présent arriver!
Les titres qui vont rebondir en premier sont les grandes valeurs (...) "
Investir : "CONFIRMATION DU REBOND ATTENDUE À PARIS"
L'Echo :"La Bourse de Bruxelles progressait jeudi en matinée, portée par les valeurs financières dont le compartiment signait la progression meilleure progression sectorielle en Europe. "

etc etc



Lire la suite

Record d'inflation pour la Belgique

16 Juillet 2008 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Economie

Eurostat a publié ce jour les taux d'inflation du mois de juin.
http://epp.eurostat.ec.europa.eu/pls/portal/docs/PAGE/PGP_PRD_CAT_PREREL/PGE_CAT_PREREL_YEAR_2008/PGE_CAT_PREREL_YEAR_2008_MONTH_07/2-16072008-FR-AP.PDF
La Belgique, avec 5.8% de taux d'inflation annuel - excusez du peu -  se trouve en tête des pays matures connaissant la plus grave pique inflationniste. Les Pays-Bas présentent le meilleur bilan, avec 2.3% d'inflation annuelle.
La moyenne européenne est de 4%, contre...1.9% il y a 12 mois.

5.8%! Même avec la crise du crédit que l'on connaît actuellement, l'on peut sans aucun doute continuer à conseiller à quiconque d'emprunter plutôt que de payer comptant.
Les taux hypothécaires "20 ans fixe" tournent en effet , s'ils sont bien négociés, aux alentours de 5.45% à l'heure actuelle. Le taux net est donc négatif (5.45%-5.8%).

Cette pratique est bien sûr biaisée par le fait que les banques exigent maintenant des garanties plus "serrées" de la part des emprunteurs.
Mais avec une solvabilité convenable, il nous semble rès opportun de continuer à emprunter.
Lire la suite

Pic de volatilité = rebond boursier ?

14 Juillet 2008 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Marchés financiers

Les indices de volatilité,  le VXN et le VIX ateignent des sommets actuellement.
Le VIX atteint les 30 et le VXN frôle les 35.
Ceci est un indice que les marchés sont au sommet de leurs interrogations, et donc de leur pessimisme ambiant. 
Nous pouvons donc penser que le marché des actions se ressaisisse et que l'on assiste à un rebond jusqu'à ce que ces indicateurs retournent à une normale, autour de leur moyenne mobile de 21 et 25 respectivement.

Nous sommes le 14 juillet et le Bel20 s'élève à 2994.40, tandis que le Cac40 est à 4158.05. Nous vérifierons si  ceci se produit dans les jours qui viennent.



http://stockcharts.com/h-sc/ui?c=$VIX,uu[h,a]daclyyay[pb50!b200!f][vc60][iue12,26,9!lc20]
http://stockcharts.com/h-sc/ui?s=$VXN&p=D&yr=1&mn=0&dy=0&id=0

Lire la suite

Financement interne

9 Juillet 2008 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Economie

Ainsi donc les "grandes" banques belges (KBC, Dexia, Fortis, ING) ouvrent enfin les yeux et s'offrent un financement en interne en lançant des comptes rémunérés à du 4% (le maximum légal) au lieu des 1.50% sagement "cartélisés" par ces mêmes banques jusqu'à présent.
On a vu que les banques, ces dernières semaines, se sont empressé d'augmenter leur capital tant qu'il y avait encore un peu d'argent sur les marchés. Fortis a levé
Cette fois, elles semblent se détourner des financements traditionnels externes - la BCE a augmenté son taux de refi à 4.25% jeudi dernier -  et tentent  enfin de trouver des relais de financement meilleur marché en se réconciliant avec leurs clients.
Reste à voir si ces offres ne viennent pas trop tard pour restaurer durablement les ratios de solvabilité des banques.
Lire la suite

La chute des mises en chantier..

24 Avril 2008 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Economie

La crise immobilière que l'on connait actuellement aux Etats-Unis, probablement la plus grave depuis les années 60, est une déferlante. Les mises en chantier de nouvelles constructions (cfr graphe) ont été un signal sérieux depuis 2006 de prémisce à cette crise.
Sans conséquence actuellement sur l'Europe (appparemment) et sur la consommation courante.
Même si les politiques européens cherchent à donner plus de pouvoir d'achat à leurs compatriotes, et sentent donc un malaise, mais sans recette-clé pour l'instant)
Aux Etats-Unis nombreux sont les propriétaires qui ont cessé de rembourser leur maison pour se mettre en faillite personnelle. En effet, pourquoi continuer à rembourser une maison lorsque sa valeur, vu les conditions de marché, a diminué de moitié ? La banque prêteuse se retrouve alors avec une hypothèque qui ne remboursera pas entièrement la dette du propriétaire et elle va enregistrer une perte. Les valeurs bancaires ont probablement déjà passé une partie de la crise, mais je pense qu'une autre partie est à venir, au moins équivalente à ce que l'on a connu.

En Europe, on sent un refroidissement du marché immobilier depuis le début de l'année 2008.


Lire la suite

Par contre la production industrielle ne se tasse pas encore

24 Avril 2008 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Economie

Sur ce graphe l'on constate que une entrée en récession est toujours suivie à courte échéance d'une baisse de la production industrielle. Or pour l'instant la production n'affiche pas encore une baisse franche. Un tassement tout au plus. C'est donc un indicateur à surveiller de très près.
Lire la suite

La récession n'est toujours pas annoncée

24 Avril 2008 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Economie

Et pourtant les indicateurs de chômage US sont de plus en plus éloquents. Les US sont donc entrés en récession et nous devrions l'apprendre en septembre, après deux trimestres de recul.



 
Lire la suite

L'inflation n'existe plus...la mondialisation l'a achevée

5 Février 2008 , Rédigé par jean-christophe duplat


L'inflation galopante telle que nos parents l'ont connue dans les années 70 ne peut plus se représenter dans le monde actuel. 
Effectivement, l'inflation se justifiait dans une économie locale, avec une usine qui produisait un produit. Lorsque l'outil de production n'était pas capable d'absorber la demande, le prix des marchandises produites augmentait mécaniquement pour amener un équilibre offre/demande. 
Dans un monde où les entreprises ont appris à trouver de nouveaux débouchés, de nouveaux marchés et de nouveaux sous-traitants sur le marché global, la production est devenue beaucoup plus souple, l'outil de production ne peut plus s'engorger puisque tout peut être produit en grandes quantités dans n'importe quel coin de la planète, et ainsi répondre à la demande. Le prix ne devient plus un instrument de régulation.

Mais ce que l'on voit aujourd'hui, c'est une inflation des dividendes, la valeur des actifs restant la même. Le monde économique aurait-il faussé la règle ?  Une sorte d'inflation inversée apparaît via la rémunération des actifs circulants. C'est difficile à appréhender.
Lire la suite

La crise des cartes de crédit..

2 Février 2008 , Rédigé par jean-christophe duplat

..démarre en trombe. 
Cette crise était attendue après la crise des subprimes, et devrait permettre de mettre à mort quelques banques européennes qui vont probablement aller chercher des fonds chinois ou indiens pour les aider à se remettre debout. Fortis devrait en être. D'ici 18 mois, je suis persuadé qu'elle quittera la cote. Le timing sera essentiel pour se positionner, mais il faut d'abord attendre le seuil des 10 eur à la baisse.
A 12 eur, Dexia sera bon marché également.

Ces derniers mois, les banques gavaient leurs clients, même avec peu de revenus, de cartes de crédit revolving à remboursements laissés à la dicrétion du client ; elles semblent aujourd'hui mesurer l'ampleur du risque et vont pouvoir passer des provisions pour le risque encouru, largement méritées.
Cette crise débarque en Europe ; on risque d'encore en entendre parler, probablement pas en bien.

Je dois faire des recherches mais il me semble qu'il y a une loi de 1935 qui prévoit que les banques ne peuvent pas faire de spéculation dans leurs placements. Dans un monde qui tourne de plus en plus vite, avec des produits de plus en plus structurés, et des clients de mieux en mieux informés, je me demande si les banques n'ont pas outrepassé ces obligations.

Fin mars sortent les résultats de Fortis, Dexia et autre ING. On verra si les provisions sont déjà effectuées. 
Je rappelle qu'à ce jour, en ce qui concerne la crise des subprimes, il y a :
* 1300 milliards USD de crédits subprime en cours au USA dont
* 1000 milliards USD sont réputés être "perdus"

Or à ce jour, si l'on additionne les déclarations des banques, il n'y a "que" 400 Mia USD qui ont déjà été provisionnés. Reste donc à attendre les déclarations pour les 600 Mia restants..

(afp) -  La banque britannique en ligne Egg, appartenant à l'américain Citigroup, a annoncé samedi l'annulation prochaine d'environ 160.000 cartes de crédit, assurant que cela n'avait rien à voir avec l'actuelle crise financière.

Des lettres ont été envoyées jeudi informant 161.000 clients de l'annulation de leur carte de crédit dans les 35 jours, a précisé la banque, précisant que l'annulation concernerait 7% de ses quelque deux millions de clients.

La mesure concerne des clients qui présente "des risques qui dépassent l'acceptable", a indiqué Egg. Dans le jargon bancaire, cela signifie généralement que le plafond des crédits a été dépassé ou que les versements obligatoires n'ont pas été effectués.

Un porte-parole d'Egg a assuré que la mesure n'était pas due au resserrement des conditions de crédit, provoqué par la crise des "subprime" (crédits hypothécaire à risque) aux Etats-Unis, mais faisait suite à une "réévaluation des risques" effectuée à la suite du rachat d'Egg par l'américain Citigroup en mai dernier.

10:52 - 02/02/2008
Copyright © L'Echo


Lire la suite