Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

FMI, confiscation de l'épargne citoyenne, et manipulations sur l'or

19 Octobre 2013 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #or

Comme nous le craignons depuis quelques années, c'est la peur de détenir du cash, qui va attiser le retour de l'inflation.

Et par une annonce tout en finesse, le FMI est fier "d'avoir trouvé la solution" à la résorption de la dette européenne : la ponction de 10% de l'épargne des citoyens européens pour renflouer les caisses des états européens....

On imagine sans difficulté les dures réunions de travail d'un organisme sans solution pour arriver à des annonces de ce genre, #sovietsupreme

La dette ne se résorbe pas assez rapidement, bien au contraire. Une inflation abrasive de cette dette serait bienvenue, mais elle aggraverait le poids des intérêts de la dette à rembourser par les états.

Dès lors pourquoi ne pas faire jouer un effet d'inflation, qui n'apparaîtra pas dans les chiffres officiels et serait supporté entièrement par le citoyen, en lui confisquant son épargne ?!

Il s'agit du quatrième transfert du poids de la dette des banques : des banques vers leurs actionnaires, puis les états, ensuite banques centrales et troïka, et maintenant le citoyen, souvent déjà contribuable par ailleurs (sauf s'il transfère son patrimoine en Bulgarie, mais ça c'est une autre histoire). 

 

Nous sommes toujours persuadés que le maintien du courant acheteur sur le marché de la dette publique européenne - qui veut encore acheter de la dette sans contrepartie, et dont le rendement est inférieur à l'inflation ?- passera bientôt par une obligation légale faite aux assureurs- et donc aux détenteurs d'assurance-vie- de souscrire à toutes les émissions de dette publique. 

 

Au même moment, l'on assiste à une manipulation sans vergogne sur les marchés qui pourraient être initiateurs d'inflation. 

Sur les huit premiers mois de l'année, la Chine a acquis 744 tonnes d'or. L'Inde suit de près, avec 600 tonnes. 

Ensemble, ces deux pays se sont donc accaparés de trois quarts de la production totale d'or, et la demande pour l'or physique bat tous les records en 2013. 

 

Le hic, c'est qu'il y a sur le marché de l'or beaucoup de papier non garanti par de l'or physique. 

En début de semaine, un seul ordre de vente 5'000 contrats à terme a semé la zizanie sur le cours de l'once. 5'000 contrats, c'est  l'équivalent de 500'000 onces, soit 650 Mio USD.

Or qui passerait cet ordre unique et massif en ignorant que ce n'est pas de cette manière qu'il en aura le meilleur prix ? 

Les autorités américaines sont "sur le coup", et "ont les preuves' de la manipulation du marché par JP Morgan, mais l'on sait que ce genre de bavardage se solde souvent par des arrangements - à l'nstar des amendes infligées par la CE - et dont le produit n'est jamais réinjecté dans le marché lésé pour tenter de le "réparer", mais se perd plutôt dans les flux et méandres administratifs de ces "organismes bienveillants". 

 

 

au0060lnb--1-.gif

 

 

 

 

 

Lire la suite

Twitter ou Tweeter ?

8 Octobre 2013 , Rédigé par jean-christophe duplat

Tweeter, une société de distribution de matériel électrique, a bénéficié de l’engouement de l’annonce faite par Twitter, le réseau social, de son introduction en bourse. Résultat : +1'800 % en une semaine pour une société qui est ..sous protection judiciaire depuis 5 ans.

 

 

Certains traders agissant pour le compte de grandes banques, ignoraient que le réseau social n’était pas encore coté, et s’en excusent. Votre argent est entre de bonnes mains.

 

 tweeter-home-entretainment.png

Lire la suite

Notes souveraines de la zone euro

7 Octobre 2013 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Europe - Italie

 La liste des notes souveraines mises à jour au 04/10/2013 : 
 
 notesouveraines041013.png 
Lire la suite

Shutdown : le marché a horreur de l'incertitude

2 Octobre 2013 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #USA

 

Le couronnement de la pièce de théâtre sur le relèvement du plafond de la dette, devenue traditionnelle et opposant Républicains et Démocrates,  a été marqué mardi par la mise en place de la procédure de "shutdown", pour la 18ème fois dans l'histoire des Etats-Unis, et pour la dernière fois activée sous le précédent président Démocrate, Bill Clinton, en 1995.

 

Barack Obama, le président prodigue, demande donc une nouvelle fois de faire sauter le plafond.

Rappelons que, à l'entame de son premier mandat, en 2008, la dette publique s'élevait à 9'200 Milliards de USD. Cinq ans, un Obamacare ,et trois renégociations de plafond plus tard, elle culmine à 16'700 Milliards USD.


(note : cette stat n'est curieusement plus mise à jour depuis avril 2013, mais on peut la suivre ici)

 

FYGFD_Max_630_378.png


La fuite en avant  résolution du problème se fera probablement par une intervention accrue de la FED dans le rachat de la dette émise par le gouvernement américain.


Intéressant, la réaction des marchés, qui démontrent tout leurs effets d'anticipation. Avant l'annonce des 17 shutdown précédents, le marché consolide durant 20 jours en moyenne, et reprend son courant haussier durant les 3 mois qui suivent l'annonce de cette procédure.

 

20131002.gif

 

Les marchés détestent l'incertitude, puis les investisseurs remarquent que l'économie continue à fonctionner, même sans immixtion politique, et reprennent leurs opérations.

Lire la suite