Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

VIX, cédera, cédera pas ?

11 Juin 2014 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Indicateurs avancés

Le Vix (en rouge sur le graphique) nous avait habitué à signaler de manière très précise les excès d'optimisme du marché ; chaque fois qu'il s'en allait toucher sa Bollinger inférieure, les marchés (en noir, le S&P500) corrigeaient de plus de 10% dans les deux semaines.

Depuis l'annonce par la BCE, la semaine dernière, d'un énième relâchement des taux à 0.15%, toujours dans l'optique de fictivement "relancer la croissance", l'on voit que cet interventionisme - et l'annonce de taux négatifs sur les prêts bancaires à la BCE incitera les épargnants à trouver d'autres alternatives de placement, comme la bourse - gêne l'efficience des marchés, et donc notre signal anticipateur.

Depuis quelques semaines, quelques frôlements, sans plus aucune grande correction, se sont produits. Encore un en début de semaine. Il n'empêche que c'est le troisième en cinq semaines. Peut-être l'essoufflement et l'amorce d'une baisse générale. Soyez prudents.

VIX, cédera, cédera pas ?
Lire la suite

Psychologie des foules sur les marchés grecs et italiens

3 Juin 2014 , Rédigé par jean-christophe duplat

Psychologie des foules sur les marchés grecs et italiens

C'est en voyant ce portefeuile, constitué fin 2012, et la particulièrement belle performance des actions italiennes qu'il semble intéressant de revenir sur la chronologie de la crise de la dette, pour identifier les points d'entrée sur un marché.

Car si le matraquage - par un renchérissement des taux d'intérêt - de la gestion publique des pays du Sud de l'Europe était mérité (et n'est toujours pas réglé, le remboursement de la dette grecque étant pour l'essentiel reporté à 2022), leurs entreprises et donc leurs places financières ne méritaient pas de subir le même sort pour sombrer d'abord et rebondir de manière très violente ensuite.

Le marché des actions se remet toujours à niveau de manière rationnelle après avoir subi les effets pervers de la psychologie collective.

Les indices grec (ATG en noir) et italien (MIB en vert) ont connu un point bas au mois de juin 2012, comme l'indique ce graphique. C'est 3 mois après l'annonce de l'effacement de 53% la dette grecque au détriment de ses créanciers, le 8 mars 2012.

Plus significatif, ce point bas correspond précisément à la demande d'une assistance financière urgente par l'Espagne et Chypre, le 25 juin 2012 (après la Grèce, le Portgal et l'Irlande). La France est aussi impactée, et l'on s'attend au début de l'effondrement des dominos. La psychologie collective interdit d'acheter à ce moment.

La BCE baisse alors ses taux à 0.75% début juillet, du jamais vu, puis attend le mois de septembre pour commencer à racheter des obligations d'état, activité qui lui est interdite en principe.

C'est donc à ce moment qu'il fallait investir, lorsque le marché semblait avoir capitulé totalement. Les indices grecs et italiens ont repris 126% et 74% depuis lors.

Psychologie des foules sur les marchés grecs et italiens
Lire la suite