Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Inversion de courbe des taux du Shibor ; la Chine entre-elle en récession ?

27 Janvier 2011 , Rédigé par jean-christophe duplat

Que se passe-t-il sur les marchés chinois ? En deux semaines, l’on a assisté à un formidable retournement de la courbe du Shibor, l’équivalent asiatique de notre Euribor qui détermine le taux auquel les banques se prêtent leur argent. En début d’année, cette courbe affichait un profil classique (durée courte = risque moindre= taux bas, et inversément)

11-01-26-shibor-org.jpg

Jugez-en vous-même : un montant prêté entre banques pour une nuit était rémunéré à 1.9157% le 13 janvier dernier, ce taux est à présent passé à …7,7608% !

Les prêts à 1 semaine sont passés de 2.30 à 7.8725%, mais pendant ce temps, les prêts interbancaires à 6 mois, 9 mois ou un an ne se rémunèrent qu’à moins de 4%..

Nous assistons probablement à ce que l’on commencé à vivre en 2007 plus à l’Ouest : une défiance massive des banques chinoises les unes envers les autres, qui veulent d’énormes garanties en contrepartie de leur cash qu’elles ont peur de voir se volatiliser au cas où il se confirme que la bulle immobilière chinoise est encore plus importante que celle des subprimes américains.

Plus généralement, une inversion de courbe des taux est l'annonciatrice garantie d’une entrée en récession profonde dans les 4 à 6 trimestres qui suivent. Ce sera une première expérience pour le nouvel axe du monde..

Lire la suite

Plus hauts sur les marchés ; un point de surchauffe ?

26 Janvier 2011 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Economie

 

 

Quelques signes avant-coureurs d'une baisse ont surgi récemment sur les marchés financiers :

 

L’or, tout d’abord, revient se poser sur sa MME à 7 jours, ce qui devrait l’inciter à s'appuyer sur ce point bas avant de rebondir ; or quand l’once d’or progresse, les marchés financiers s’affaissent.

 

gold-250111-copie-1.png

 

Le VIX, ensuite. Cet indice qui prend la température des intervenants, qui se trouve au plus bas lorsque l’optimisme est à son comble sur les marchés, vient de rebondir sur sa bande de Bollinger inférieure. Nous avions vu précédemment que ce genre de figure anticipe un retour du VIX vers le haut, entrainant à la baisse les marchés financiers.  

 

 

vix-250111.png

 

 

 

 

Enfin le ratio Dow Jones/or, indicateur très simple qui permet de savoir à combien d’onces d’or se « monnaie » le Dow Jones – près de 9 actuellement - nous fait une figure assez particulière sur le dernier mois, probablement trop rapide et trop haute.

 

 

 

dow-gold-250111.png

 

Rappelons aussi qu’en-dessous de 3, ce ratio indique une opportunité d’achat sur les actions, ce qui fut le cas au début des années 80, anticipant les 20 années de hausse qui ont suivi, avant l’explosion et l’entrée dans notre hiver actuel.

 

dow gold 1980-2010 24092010

 

Lire la suite

Pétrole : résistance majeure

17 Janvier 2011 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Economie

Nous voyons ici que la trajectoire de hausse du pétrole qui avait mené les prix du baril à des sommets en 2008, en étroite corrélation avec la hausse des marchés financiers, avant de plonger avec l'éclatement de la bulle du crédit, remonte à présent et se heurte au bas du précédent canal. Il s'agit d'un résistance majeure, et le prix d'un "gallon" (3.785 litres) ne se maintient jamais très longtemps au-dessus des 3 USD.

 

20110114

 

Du côté du "spread", de l'écart de cours, entre le WTI américain et le brent de la mer du Nord, qui est de presque 9 USD actuellement, l'histoire nous apprend que cette différence entre les deux principales valeurs du marché pétrolier ne se maintient jamais très longtemps et que ce gap devrait se réduire pour rejoindre le moins élevé des 2 cours.

 

Il est enfin important de signaler que c'est généralement le moment choisi par les sociétés extractrices pour réduire leurs stocks de brut de manière significative, car il est évident que c'est le moment idéal pour elles de valoriser et concrétiser leurs marges en transférant un maximum de stock vers des entreprises qui utilisent le même pétrole pour fabriquer leurs produits finis.

Nous vérifierons si dans les mois qui viennent, le brent (100 USD) reviendra effectivement plus près du cours du WTI (90 USD), et si les sociétés pétrolières "en amont" (extractrices) surperformeront bien celles qui sont plus en aval (distributrices).

 

wti-3-ans-200111.png

 

Lire la suite

Une bonne résolution : acheter de l’USD en regardant l'UUP

10 Janvier 2011 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Marchés financiers

Ce graphique compare l’évolution du tracker UUP (en rouge) - dont les performances traduisent, par la quantité de haussiers sur le dollar, la force relative du USD contre les autres principales devises (EUR, JPY , GBP, CAD, SKR et CHF) en mettant en relation le nombre de « long » et « short » - au S&P 500, et donc aux marchés actions en général (en noir).

uup-100111.png

L’on peut remarquer que ce graphe confirme le sentiment général qui pressent que les places boursières vont dans le sens opposé de l’évolution du dollar (ou dans la même direction que l’euro), et que ce tracker serait donc un très bon indicateur contrarien de l’évolution des marchés, les deux courbes ayant tendance à s'écarter fortement, puis se rejoindre.

Les acheteurs de USD ont repris le dessus depuis le mois de novembre dernier, et à raison : l’inflation, arrivée au travers de la hausse des prix des importations en provenance des pays émergents, devrait faire monter le cours des obligations, déclencher une remontée des taux de la Fed, et mécaniquement provoquer un retour  des acheteurs de devises les convertissant en USD pour rémunérer leurs liquidités à un meilleur taux.

Cela se traduit d’ailleurs déjà par un taux des emprunts US à 10 ans, qui est passé de 1.5% en novembre dernier à 2.625% aujourd'hui.

Lire la suite

Effet domino, ou quel pays détient la dette de quel autre en Europe ?

2 Janvier 2011 , Rédigé par jean-christophe duplat

 

Quel pays doit combien à quel autre ?

 

Ce graphique, qui met à jour le tableau précédent, est évocateur et permet de comprendre pourquoi la France et l'Allemagne, premiers créanciers des PIGS et principalement de l'Espage et l'Italie, ont un attachement particulier à voir le FMI intervenir et leur venir en aide au lieu de trouver "une solution concertée" sur l'abandon de dettes de ces pays..

 

Une faillite d'un état - la solution pourtant la plus simple pour résoudre notre étouffement par la dette - ne sera pas envisagée ; il est donc probable qu'à mi-course de cette fuite en avant, certains états ne fassent que rééchelonner une partie mineure de leur dette, en l'apportant à la BCE qui la transformera via une maturité plus longue, laissant croire à l'opinion publique avoir trouvé la panacée.

02marsh-image-custom1-v3.gif 

Lire la suite