Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ben Bernanke "man of the year"...

23 Décembre 2009 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Macro-économie

Ce qui n’aurait pas dû arriver est arrivé : Ben Bernanke a été élu homme de l’année par le magazine « Time ».

Voilà donc un homme récompensé pour avoir « géré une crise sans précédent avec succès ».

Remettons les choses dans leur contexte : la Fed n’a sauvé personne, et certainement pas l’honnête épargnant.

Elle n’a fait qu’inonder le marché de liquidités qu’elle a fait imprimer sans contrepartie afin que la mécanique ne se grippe pas, en plus d’agir sur les taux et de faire plonger le déficit américain. C’est ce que la Fed a toujours fait en cas de crise, répétant en 2008 et 2009 ce qu’elle avait déjà opéré comme manœuvre dans le courant des années 90 et sa crise asiatique, et lors de l’explosion de la bulle internet en 2001.

Agir sur les taux et ne pas laisser les marché se réguler seuls en invitant les banques à emprunter à des taux proches de 0% et reprêter cet argent à du 5 ou du 6% pour permettre aux établissements financiers de se reconstituer des marges dans l’urgence, avec de dangereux conflit d’intérêts, puisque nous avions vu précédemment que la Fed est détenue par les banques elles-même…

Bref, il reste à espérer que le « Time »se rende compte qu’il fait une erreur en honorant un spoliateur, qui a mis au tapis plusieurs générations à venir en leur dérobant, et ajoutant à leur dette,  les 2.000 Mia USD qu’il injectés dans le circuit en moins d’un an.

Ce ne serait pas la première erreur de jugement du « Time » ; rappelons qu’en 1938, Adolf Hitler avait reçu le même titre, que Staline précède aussi Bernanke (couronné 2 fois ( !) en 1939 et 1942), et que l’Ayatollah Khomeiny est aussi passé par ces honneurs en 1979..

La liste complète des lauréats se trouve ici.


 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Yves Belmont 23/12/2009 11:08


Effectivement, si Bernanke était simplement un Greenspan reloaded, mais sans la capacité d'anticipation, alors nous pouvons craindre les conséquences de son quantitative easing, probablement vers
2011-2012.
Article complet:
http://mieux-investir.blogspot.com/2009/12/en-2010-dans-quoi-faut-il-investir.html