Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plafond d’endettement atteint, défaut des USA ?

16 Mai 2011 , Rédigé par jean-christophe duplat Publié dans #Macro-économie

 La semaine va probablement être occupée par la paralysie du FMI, décapité ce week-end par l’affaire de mœurs dont tout le monde a maintenant entendu parler, et qui postposera vraisemblablement l’application des plans d’aide aux pays européens étouffés par le coût de leur dette, avec une pression probable sur l’euro.

 

C’est pourtant aujourd’hui que le plafond maximal de la dette américaine sera atteint. On peut même y assister en direct ici.

 

Les finances américaines ne peuvent en effet pas dépasser la limite de 1'429 Mia USD fixée par le Congrès. Faute d’accord entre républicains et démocrates, ce plafond – qui a déjà été relevé 74 fois en 50 ans ! - ne sera pas rehaussé, mais des mesures d’urgence – comprenez un nouveau dépassement qui serait excusé par amendement – peuvent être prises d’ici au 2 août prochain. Un nouvel épisode dans la fuite en avant, se mettra donc provisoirement en place.

L'on sait aussi que le plan de 4 Mia USD d'économie sur 12 ans présenté par le Président Obama - qu'il réserve probablement à ses successeurs, lui-même étant prodigue -  ne sera pas suffisant et s'oppose à un plan de rigueur républicain de 6 Mia sur 10 ans

 

Third Way, un « think tank » démocrate sortira aujourd’hui un rapport sur les conséquences d’une restructuration de la dette américaine. L’on peut déjà trouver un résumé de ce rapport ici.

Il y est question d’un jeu de domino : une augmentation de 5 points de base (0.5%) de la dette américaine ferait perdre 756 Mia USD aux marchés en 3 mois, entraînerait 640'000 pertes d’emploi supplémentaires, coûterait quelques dixièmes de pourcent du PIB, condamnant une économie américaine encore convalescente à un retour aux soins intensifs, en récession profonde.

 

Surtout, cette restructuration de dette – une première pour les Etats-Unis - entraînerait une méfiance généralisée des épargnants envers les bons d’état américains, s’en détournant (enfin) totalement, et entraînant le USD dans une spirale de baisse.

 

Qui du dollar ou de l’euro sera le plus faible ?  

  

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article